Accéder au contenu principal

Roland-Garros : comme en 2013, Tsonga s'invite dans le dernier carré

Le Français Jo-Wilfried Tsonga lors de son duel avec le Japonais Kei Nishikori.
Le Français Jo-Wilfried Tsonga lors de son duel avec le Japonais Kei Nishikori. Pierre René-Worms

Sur un court central en fusion, le Français Jo-Wilfried Tsonga a décroché son billet pour les demi-finales du tournoi de Roland-Garros. Il s'est imposé en cinq sets face au Japonais Kei Nishikori et retrouvera Stan Wawrinka dans le dernier carré.

Publicité

envoyé spécial de France 24 à Roland-Garros.

Au bout du tunnel, pour Jo-Wilfried Tsonga, il y avait bien la lumière. Pourtant, après deux manches dominées de la tête et des épaules face au Japonais Kei Nishikori, le Français a connu un terrible passage à vide, mardi soir, sur le court central de Roland-Garros.

Visiblement marqué par l'incident qui a vu la rencontre interrompue juste avant la fin du deuxième set, le Tsonga conquérant et dominateur des deux premières manches (6-1, 6-4), a été remplacé par un joueur plus timoré, et qui a logiquement plié face à Nishikori, tête de série numéro 5. Le Japonais a empoché les deux manches suivantes (6-4, 6-3) pour revenir à deux sets partout.

"Roland, je t'aime"

Puis Tsonga a repris le fil de son match. Dans l'étuve du court central, chauffé à blanc par la tournure des événements, "Jo" a retrouvé de l'allant et de la précision. Après avoir fait le break tôt en début de cinquième manche, à 2-1, il s'est appuyé sur son service pour conserver jusqu'au bout un avantage chèrement acquis (6-1, 6-4, 4-6, 3-6, 6-3).

Au bout de près de quatre heures de jeu, le Français a conclu sur son service, puis a pu savourer l'ovation du public, tandis qu'il prenait le temps d'inscrire "Roland, je t'aime" sur la terre battue parisienne.

Comme en 2013, Tsonga retrouve le dernier carré du tournoi parisien. Il y affrontera un client, en la personne de Stan Wawrinka, tombeur de son compatriote suisse Roger Federer.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.