Accéder au contenu principal

Boyan Slat, le petit génie qui voulait nettoyer les océans

Boyan Slat, 20 ans, à la tête du projet "The Cleanup Ocean'", a l'ambition de nettoyer près de la moitié des océans en 10 ans.
Boyan Slat, 20 ans, à la tête du projet "The Cleanup Ocean'", a l'ambition de nettoyer près de la moitié des océans en 10 ans. The Ocean Cleanup, AFP

Boyan Slat, 20 ans, est devenu célèbre dans le monte entier pour avoir lancé "The Ocean Cleanup". Le projet visant à nettoyer les océans des déchets, qui se présente sous la forme d’un gigantesque entonnoir, sera déployé dans le Pacifique en 2016.

PUBLICITÉ

À 20 ans à peine, le Néerlandais Boyan Slat est déjà considéré comme l’un des meilleurs espoirs du monde pour la défense de l'environnement. Classé au rang des 20 jeunes entrepreneurs les plus prometteurs en 2013, le garçon est à la tête de la fondation "The Ocean Cleanup" (le nettoyage de l'océan), un projet ambitieux visant à débarrasser nos fonds marins des débris plastiques en un record de temps et de coût.

Boyan Slat a annoncé, le 20 mai, que son projet verrait le jour en 2016. Ce premier dispositif mondial de nettoyage des déchets sous-marins prendra la forme d’un gigantesque entonnoir flottant de près de 2 000 mètres, muni de panneaux sous-marin. Il sera déployé au large des côtes de Tsushima, une ile située entre le Japon et la Corée du Sud, et permettra de retenir les déchets plastiques en s’aidant des courants, sans dépense d’énergie et sans nuire à la vie sous-marine.

De plus, le jeune entrepreneur affirme que la revente du plastique extrait des cinq gyres de la planète - des gigantesques tourbillons d'eau océanique formé par  ensemble de courants marin - pourrait rapporter plus de 500 millions de dollars.

"Plus de sacs plastiques que de poissons"

Cette idée lui est venue en 2011, lors de vacances en Grèce. Alors âgé de 16 ans, Boyan Slat fait de la plongée lorsqu’il est frappé par le triste état des fonds marins : "J’ai rencontré plus de sacs plastiques que de poissons", raconte-t-il lors d’une présentation de son projet sur la plateforme ‘TED’. Ainsi, germe dans son esprit l’idée de remédier à ce désastre en étudiant le problème avec un regard neuf.

Avec un ami, il entreprend des expériences. Le jeune homme prend à contre courant les conclusions de ses aînés de chercheurs, lesquels estiment que l’effort doit être davantage mis sur la prévention et la réduction de notre usage du plastique et des déchets. "Pourquoi ne nettoyons pas ?", interroge-t-il, simplement.

En 2012, il présente ses ambitions via une plateforme de financement participatif : nettoyer complètement en cinq ans le "Vortex de déchets du Pacifique nord", soit la grande zone d'ordures du Pacifique. Une étendue de débris dont le nettoyage était estimé à 79 000 ans, selon des chercheurs jusqu'à présent. Son projet rencontre un franc succès et récolte près de 2,2 millions d’euros.

En 2014, le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) a récompensé le petit génie dans le cadre de son prix lauréats de son prix "Champions de la terre".

Aujourd'hui à la tête d'une équipe d'une centaine de scientifique et d'ingénieurs, le chef d'entreprise prometteur aux cheveux ébouriffés et au look d'adolescent déborde d'impatience. "J'ai tellement hâte de voir mon travail de ces dernières quatre années devenir réalité", écrivait-il récemment sur sa page Facebook.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.