Accéder au contenu principal
BASKET-BALL

Euro-2015 : efficaces et appliquées, les Bleues se qualifient sans forcer au 2e tour

Les Bleues ont dominé le Montenegro de douze points lundi soir.
Les Bleues ont dominé le Montenegro de douze points lundi soir. Sebastian Tataru, AFP
4 mn

En dominant le Monténégro lundi soir, l'équipe de France féminine de basket-ball s'est assurée la première place de son groupe au premier tour de l'Euro-2015. Surtout, pour la première fois depuis le début du tournoi, elle a convaincu.

Publicité

Et de quatre pour les Bleues ! L'équipe de France féminine de basket-ball a réussi son match le plus complet et convaincant de l'Euro-2015 dames en battant le Monténégro (79-67), ce qui lui a permis de rester invaincue à la fin du premier tour, lundi 15 juin à Timisoara (Roumanie).

Après avoir eu beaucoup de mal à s'exprimer dimanche contre une Roumanie accrocheuse (76-67), les Bleues ont remis les choses en place, avec cette victoire pleine d'à-propos contre une équipe qui avait elle aussi fait le plein jusque-là.

Plus concernées que lors de leurs trois premiers matches, les vice-championnes d'Europe ont ainsi confirmé qu'elles étaient des prétendantes légitimes aux cinq premières places, leur objectif plancher.

Les championnes d'Europe seront automatiquement qualifiées pour les JO-2016 à Rio. Les équipes classées 2e à 5e gagneront leur billet pour un tournoi de qualification olympique.

Les Bleues en position de force

Cette victoire permet à la France d'attaquer le deuxième tour, mercredi à Debrecen (Hongrie), avec le bénéfice des deux victoires acquises contre les autres équipes issues du groupe A, à savoir le Monténégro et la Roumanie ou la République tchèque (0 victoire).

Elle se trouve ainsi déjà en position de force pour l'accession aux quarts de finale, comme le Bélarus qui a gagné ses quatre matches dans le groupe B. Les deux autres équipes issues de cette poule - Grèce, Italie, ou Turquie - partiront également avec zéro victoire.

Que ce soit contre la Roumanie, la République tchèque (85-75) ou l'Ukraine (79-55), les Françaises n'avaient pas réussi un match plein, montrant à chaque fois, ne serait-ce que par séquences, quelques failles défensives.

Les filles du coach Valérie Garnier ont cette fois-ci montré un visage beaucoup plus conquérant, à la grande satisfaction de cette dernière. "C'est notre meilleur match jusqu'ici. J'ai aimé l'intensité qu'on a déployée pendant quarante minutes, même s'il y a encore des petits manques", a-t-elle souligné.

Son pari de partir avec un cinq sans réel pivot, mais avec Sandrine Gruda et Endi Miyem à l'intérieur, a sans conteste été déterminant dans cette rencontre.

Grâce à l'adresse à mi-distance de ses deux postes 4, la France a très vite pris les commandes du match (18-8, 7e), et le Monténégro s'est usé à force de tenter de refaire ce retard.

Un écart presque acquis à la pause

Les Monténégrines ont tenté de s'ajuster en multipliant les prises à deux sur une Gruda encore une fois éblouissante (18 points, 7 rebonds à la pause, 25 et 8 au final).

Elles se sont un peu rapprochées (31-34, 16e). Mais les Bleues, en verve au tir, ont trouvé de nouvelles solutions au large, avec trois tirs primés de Paoline Salagnac et Céline Dumerc (2).

La France a ainsi atteint la pause avec une avance confortable (47-36). L'écart a encore grandi, grâce aux interceptions transformées en jeu rapide par les Bleues (61-44, 27e).

Le Monténégro a jeté ses dernières forces dans la bataille. Mais Miyem (13 pts) s'est chargée d'éteindre ses derniers espoirs, avant de sortir, légèrement touchée à une hanche. Une légère ombre au tableau au cours d'une belle soirée pour les Bleues.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.