Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 16/06/2015

"Ayez confiance"

© France 24

Presse française, mardi 16 juin 2015. Au menu de cette revue de presse, le nouveau recours à l’article 49.3 par le gouvernement pour faire passer la nouvelle mouture de la loi Macron, dont l’objectif affiché est de relancer la croissance et de faire diminuer le chômage. Mais est-elle le bon moyen pour y parvenir ? C’est tout le débat.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, la décision du gouvernement d’engager une seconde fois sa responsabilité, pour faire passer la nouvelle mouture de la loi Macron.
 
L’exécutif a décidé, une nouvelle fois, de passer en force, en recourant au 49.3, constate Libération, qui montre Manuel Valls transformé en serpent Kaa du Livre de la jungle. «Ayez confiance», susurre donc le Premier ministre aux députés de sa majorité. Pour Libé, le gouvernement a beau assurer que «le résultat se jugera à l’arrivée», «la reprise qui s’annonce timidement n’a pour l’instant rien changé à la désespérante montée du chômage», tandis que «les mesures sociales-libérales mises en œuvre désorientent une partie de la gauche». «L’effort sans réconfort mène à la défaite. Or l’effort dure et le réconfort tarde». Pas de réconfort en vue à la gauche de la gauche, qui ne décolère pas. «Macron fait la loi du marché à coups de 49.3 », s’étrangle l’Humanité. «Le nouveau recours au 49-3 indique (que Valls) assume la confrontation entre deux gauches», estime le Figaro.
 
Poursuivre les réformes, en allant plus loin sur la voie de la simplification du droit du travail, c’est justement le sens de l’invitation lancée par une figure de la gauche, Robert Badinter, et par le professeur de droit du travail Antoine Lyon-Caen. Dans leur «Déclaration du droit du travail», qui sera publiée demain, et dont le Monde propose quelques extraits, les deux juristes déplorent un code du travail «obèse», et un chômage «cancer» de la société française.
 
L’objectif affiché de la loi Macron est de libéraliser davantage l’économie pour relancer la croissance et diminuer le chômage. Est-elle trop libérale ou trop timide? Va-t-elle dans le bon ou le mauvais sens? Attention, rappelle le Parisien, l’ouverture à la concurrence ne provoque pas toujours les effets escomptés. Le journal en veut pour preuve la hausse des tarifs du gaz et de l’électricité depuis l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie.
 
La libéralisation de l’économie mondiale ne profite pas à tous. Si les Echos révèlent que la planète compte 2 millions de millionnaires de plus, le Monde rappelle, quant à lui, que la sous-nutrition touche plus de deux milliards de personnes. Le Monde qui fait aussi état d’un autre rapport, publié hier par des économistes du FMI, qui expliquent que l’assouplissement du marché du travail va de pair avec une inégalité croissante et avec l’enrichissement des 10 % les plus aisés. Ce qui amène ces auteurs à en conclure que la flexibilité du marché du travail bénéfice aux riches et réduit le pouvoir de négociation des travailleurs pauvres.
 
Parvenir à réformer sans appauvrir les plus fragiles serait donc le dilemme qui se pose aujourd’hui au gouvernement. Dilemme avec deux «m», pourrait rappeler le Figaro, qui dénonce la consigne qui aurait été passée aux correcteurs des épreuves du bac: faire preuve d’indulgence à l’égard de la mauvaise orthographe des candidats.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

21/09/2018 Revue de presse

Shinzo Abe, la passe de trois

À la Une de cette seconde revue de presse du vendredi 21 septembre : Shinzo Abe s’apprête à battre un record de longévité à la tête du Japon, un juge américain visant la Cour...

En savoir plus

21/09/2018 Revue de presse

"Theresa May humiliée"

La presse anglo-saxonne n’est pas tendre ce vendredi matin avec la cheffe du gouvernement britannique, après le sommet de Salzbourg et le rejet du Brexit "made by" Theresa May....

En savoir plus

20/09/2018 Revue de presse

"Un accueil saoudien royal pour Imran Khan"

Dans cette seconde revue de presse du jeudi 20 septembre : le nouveau Premier ministre pakistanais, dont le pays est englué dans une crise économique, a effectué son premier...

En savoir plus

20/09/2018 Revue de presse

Salzbourg au centre la scène européenne

Dans cette première revue de presse du jeudi 20 septembre : les 28 sont réunis - et divisés - à Salzbourg sur fond de Brexit et de crise migratoire. Les deux Corées réussissent...

En savoir plus

19/09/2018 Revue de presse

Avion russe abattu en Syrie : "un tragique concours de circonstances"

Dans cette revue de presse du mercredi 19 septembre, les commentaires des journaux russes et israéliens à propos de l’avion russe qui a été abattu lundi soir dans l’espace aérien...

En savoir plus