Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Violences en RDC, la faim menace 15 millions de personnes

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

En politique, faut-il tourner son pouce 7 fois avant de tweeter ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Olivia Grégoire : "C'est un gouvernement qui consolide la majorité"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Bastien Lachaud : "Il n'y a pas de second souffle" avec le remaniement

En savoir plus

LE DÉBAT

France : remaniement et maintenant ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"First Man", Ryan Gosling dans les pas de Neil Armstrong

En savoir plus

L’invité du jour

Reed Brody : "C’est la jurisprudence Pinochet qui a permis le procès d'Hissène Habré"

En savoir plus

FOCUS

Quelles alternatives à la prison pour les condamnés ?

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le marché florissant du cannabis

En savoir plus

EUROPE

Le nombre de déplacés et réfugiés dans le monde atteint le chiffre record de 60 millions

© Tony Karumba, AFP | Des réfugiés somaliens s'installent dans une nouvelle extension du camp d'Ifo, dans le complexe humanitaire de Dadaab au Kenya, le 31 juillet 2011.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/06/2015

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR)a dévoilé jeudi dans son rapport annuel que le nombre de déplacés et de réfugiés avait atteint en 2014 le chiffre record de 60 millions de personnes.

Le rapport annuel du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) fait état d'un triste record : le nombre de déplacés et de réfugiés suite aux multiples conflits dans le monde a atteint son plus haut niveau, avec 60 millions de personnes en 2014. Une "accélération saisissante" du nombre de personnes forcées à fuir, "avec 59,5 millions de déracinés à la fin 2014, en comparaison de 51,2 millions de l'année précédente", peut-on lire sur le document.

>> À lire sur France 24 : "En images : des milliers de Syriens cherchent à gagner la Turquie pour fuir les combats"

Il y a dix ans, leur nombre était de 37,5 millions seulement, rappelle le HCR. L'augmentation depuis 2013 est la plus importante jamais enregistrée en une seule année, selon l'agence de l'ONU. En 2014, chaque jour, 42 500 personnes sont devenues des réfugiés, des déplacés internes ou des demandeurs d'asile, constate le rapport.

Impuissance des agences humanitaires

"Nous ne sommes plus capables de ramasser les morceaux", s’est inquiété Antonio Guterres, le Haut Commissaire aux réfugiés. "Nous n'avons pas les capacités, les ressources pour toutes les victimes des conflits." Et la situation ne devrait pas s’améliorer : le responsable a précisé qu'ils attendaient "un pic du nombre de déplacés et réfugiés pour la fin de l'année".

Cette hausse majeure survient depuis 2011 avec le conflit syrien, qui génère désormais le plus important déplacement de population jamais enregistré dans le monde. Le HCR dénombre ces cinq dernières années au moins 14 conflits qui ont éclaté ou repris: huit en Afrique (Côte d'Ivoire, République Centrafricaine, Libye, Mali, nord du Nigeria, République démocratique du Congo, Soudan du sud et cette année Burundi), trois au Moyen-Orient (Syrie, Irak, Yémen), un en Europe (Ukraine), trois en Asie (Kirghizstan, plusieurs régions du Myanmar et du Pakistan).

En 2014, seulement 126 800 réfugiés ont pu retourner dans leur région. Il s’agit du nombre le plus faible en 31 ans. Plus de la moitié de la population réfugiée est composée d'enfants.

Avec AFP

Première publication : 18/06/2015

  • KENYA

    Kenya : L'avenir incertain des réfugiés somaliens du camp de Dadaab

    En savoir plus

  • YÉMEN

    Yémen : un camp de réfugiés touché par un raid aérien, plusieurs morts

    En savoir plus

  • IRAK

    Reportage : Erbil, un refuge pour les Irakiens de Ramadi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)