Accéder au contenu principal

L'organisation de l'État islamique truffe d'explosifs le site antique de Palmyre en Syrie

Capture d'écran d'une vidéo de propagande diffusée par l'EI montrant le drapeau jihadiste flottant sur le site antique.
Capture d'écran d'une vidéo de propagande diffusée par l'EI montrant le drapeau jihadiste flottant sur le site antique. Ho, Welayat Homs, AFP

Les jihadistes de l'organisation de l'État islamique ont miné le site antique de Palmyre, a rapporté dimanche l'OSDH. Une situation qui fait craindre une catastrophe archéologique.

PUBLICITÉ

Le site antique de Palmyre, au centre de la Syrie, est désormais truffé de mines et d'explosifs, a alerté, dimanche 21 juin, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Les jihadistes de l'organisation de l'État islamique (EI) ont miné ce site inscrit au Patrimoine mondial de l'humanité, faisant craindre un désastre archéologique.

Le directeur des Antiquités syriennes, Maamoun Abdel Karim, a indiqué avoir "reçu des premières informations d'habitants qui confirment ces informations. [...] L'EI a truffé les temples de mines", a-t-il déclaré à l'AFP. "Nous sommes inquiets", a-t-il ajouté, appelant "les habitants de Palmyre, les chefs des tribus, les religieux et les hommes de culture à intervenir pour empêcher [la répétition, NDLR] de ce qui s'est passé dans le nord de l'Irak".

Mais il n'était pas clair dans l'immédiat si l'intention des jihadistes était de menacer de s'en prendre à la ville antique pour empêcher les forces syriennes d'avancer ou  de faire sauter quoi qu'il arrive le site réputé pour ses colonnades torsadées romaines, ses temples et ses tours funéraires, a précisé l'OSDH.

"L'armée interviendra, y compris à Palmyre"

Une source au sein des services de sécurité syriens a assuré que le régime ne serait pas sensible à un tel chantage. "L'armée interviendra dans toutes les régions où se trouvent les terroristes pour les en chasser, y compris à Palmyre", a-t-elle affirmé à l'AFP.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme, (OSDH) a précisé que le régime syrien avait déjà mené de nombreuses frappes aériennes contre les quartiers résidentiels de Palmyre ces dernières 72 heures, faisant au moins 11 morts.

Déjà tristement célèbres pour leurs destructions irrémédiables de trésors archéologiques en Irak, les jihadistes risquent d'effacer de la carte le joyau du désert syrien, et avec lui un pan de l'histoire du pays.

En avril, une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montrait des jihadistes de l'EI détruire à coups de bulldozers, de pioches et d'explosifs le site archéologique irakien de Nimroud, joyau de l'empire assyrien fondée au XIIIe siècle avant J.-C..

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.