Accéder au contenu principal

Copa America : vainqueur de la Bolivie, le Pérou accède aux demi-finales

Le Péruvien Pablo Guerrero a signé un triplé face à la Bolivie, le 25 juin à Temuco.
Le Péruvien Pablo Guerrero a signé un triplé face à la Bolivie, le 25 juin à Temuco. Yuri Cortez, AFP

Le Pérou a mis fin jeudi au beau parcours de la Bolivie en Copa America, grâce à un triplé de Paulo Guerrero pour s'imposer 3 à 1 en quarts de finale. Il affrontera lundi le Chili, hôte de la compétition, en demi-finale.

Publicité

Surprenante deuxième du groupe A, la Bolivie n'a cette fois jamais été en mesure de surprendre le Pérou, qui s'est qualifié, jeudi 25 juin, pour les demi-finales de la Copa America 2015, 3 buts à 1.

Le Pérou s'est imposé grâce à un triplé de Paulo Guerrero et affrontera à Santiago en demi-finales, le 29 juin, le Chili, vainqueur la veille de l'Uruguay, tenant du titre (1-0). La "Blanquirroja", plus rapide, plus puissante et plus expérimentée que son adversaire, à l'image de Paulo Guerrero, n'a pas fait dans le détail.

L'attaquant de Corinthians a assommé la Bolivie en trois minutes, avec d'abord une tête à bout portant à la 20e minute. Il était ensuite à la conclusion d'un contre lancé par l'excellent Jefferson Farfan, avec en relais Christian Cueva.

La "Verde", surnom de l'équipe de Bolivie, a réagi par l'intermédiaire de Marcelo Martins, qui a vu sa tête sauvée par le gardien Pedro Gallese (30e).

Mais le Pérou a aussitôt repris l'ascendant grâce à Farfan qui, par deux fois, a trouvé le cadre du but bolivien, d'abord le montant droit à la 37e minute, puis la transversale sur un coup franc de 30 m à la 45e minute. L'attaquant de Schalke 04 manquait une belle occasion à la 64e minute lorsque, seul devant Romel Quinonez, il croisait trop son tir.

Le coup de grâce était donné par Guerrero, qui interceptait une passe trop faible d'un défenseur bolivien et trompait pour la troisième fois de la soirée Quinonez. Martins sauvait l'honneur bolivien sur penalty à la 84e minute.

Une demi-finale compliquée pour le Pérou

"Personne ne nous attendait vraiment à ce niveau, espérons que cela ne soit que le début", a souligné Guerrero, passé notamment par le Bayern Munich et Hambourg.

"Notre prochain adversaire, le Chili, joue à domicile, cela va être compliqué, mais si nous sommes aussi concentrés qu'aujourd'hui, tout est possible", a-t-il espéré à propos de l'alléchant duel entre le Chili et le Pérou. Un match qui verra s'affronter les deux buteurs les plus en forme de Copa America à ce stade de la compétition, le Chilien Arturo Vidal et le Péruvien Paulo Guerrero, qui ont chacun inscrit trois buts en quatre matches.

Le sélectionneur péruvien Ricardo Gareca a, lui, tenu à mettre en avant la performance collective de son équipe face à la Bolivie. "Il faut féliciter l'ensemble des joueurs, pas seulement Paulo Guerrero et Jefferson Farfan, cela a été un match difficile. Je suis très content de leur prestation d'ensemble, je crois qu'on a mérité notre victoire, je suis très satisfait de la manière", a t-il déclaré, an ajoutant qu'il était content de voir Paulo Guerrero jouer à son meilleur niveau.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.