Accéder au contenu principal

Mondial-2015 : défaite cruelle pour les Bleues, éliminées par l'Allemagne

Déception pour l'équipe de France féminine, éliminée par l'Allemagne aux tirs au but, en quarts de finale du Mondial-2015, vendredi 26 juin à Montréal.
Déception pour l'équipe de France féminine, éliminée par l'Allemagne aux tirs au but, en quarts de finale du Mondial-2015, vendredi 26 juin à Montréal. Minas Panagiotakis, GETTY /AFP

L'Allemagne a éliminé la France aux tirs au but en quarts de finale de la Coupe du Monde féminine de football, vendredi à Montréal (1-1, 5 tab à 4), au terme d'un match intense, de très haut niveau.

PUBLICITÉ

Quelle déception pour l'équipe de France féminine, éliminée par l'Allemagne aux tirs au but, en quarts de finale du Mondial-2015, vendredi 26 juin à Montréal (1-1 a.p., 5 tab à 4). Au bout d'un match qu'elles ont pourtant longtemps maîtrisé et dominé, les Bleues ont découvert toute la cruauté des France-Allemagne, avec un scénario qui n’est pas sans rappeler celui de Séville en 1982 pour leurs homologues masculins. Elles étaient plus fortes et elles ont perdu, sur un dernier tir au but de la jeune Claire Lavogez, arrêté par la gardienne allemande Nadine Angerer.

Mais les joueuses de Philippe Bergeroo n’ont pas à rougir de cette défaite : ce quart de finale a été un match de très grande qualité, disputé dans un stade olympique de Montréal tout acquis à la cause des Françaises. Un spectacle qui ne peut que profiter au développement du foot féminin, en France et ailleurs.

Impitoyables mais inefficaces

Impitoyables au pressing, activant leurs multiples options de jeu avec la vitesse de Thomis, les renversements de Henry ou le jeu court de Necib, elles ont asphyxié des Allemandes méconnaissables et au jeu d'une grande pauvreté, malgré leur statut de première nation mondiale.

Dès la première minute, un débordement de Thomis à droite a ainsi offert une énorme occasion à Necib, de celles qui, comme celle ratée par Thiney dans les ultimes minutes du match, laissent d'énormes regrets.

Georges (4e), Henry (35e), Necib encore (38e) ou Delie (41e) ont ensuite menacé Angerer, mais les Bleues étaient face à la meilleure gardienne du monde. Elles n’étaient pas loin du match parfait, mais ce souci récurrent d'efficacité devant le but finit encore par leur jouer de vilains tours.

Pendant une heure, les Allemandes, tout de même sextuples championnes d'Europe en titre, n'existaient que sur coups de pied arrêtés, comme cette frappe superbe de Marozsan sortie par Bouhaddi (58e). Et les Françaises ont tout naturellement pris l’avantage sur un but Necib, qui a eu la chance de voir sa frappe détournée par Peter (64e).

Rendez-vous à Rio

Pensant avoir fait le plus dur, les Bleues ont déchanté quand la machine allemande s’est enfin mise en route. L'entrée de Marozsan à la place de l'invisible Mittag a aussi fait mal, comme la sortie de Thomis, visiblement touchée à la jambe et qui avait fait en première période des différences monumentales. Et sur une frappe de Maier, Majri a touché le ballon du bras gauche bien involontairement, mais dans la surface. Sasic a transformé le penalty (84e) et la fin du match fut irrespirable…jusqu’au dernier tir.

Ce quart de finale aurait pu faire entrer les Bleues de plain-pied dans une autre dimension, mais il faudra encore patienter. Une médaille olympique dans un an au Brésil, pourrait enfin venir couronner cette équipe.

Avec AFP

Pour revivre le quart de finale entre l'Allemagne et la France sur votre tablette ou votre smartphone, cliquez sur ce lien.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.