Accéder au contenu principal

Copa America : l’Argentine se qualifie pour les demi-finales au bout du suspense

Les joueurs de l'Albiceleste au moment de la délivrance, le 27 juin à Vina del Mar (Chili).
Les joueurs de l'Albiceleste au moment de la délivrance, le 27 juin à Vina del Mar (Chili). Pablo Porciuncula, AFP

L’Argentine s'est hissée dans le dernier carré de la Copa America 2015 au terme d'un quart de finale haletant contre la Colombie, vendredi, qui s'est décidé à l'issue d'une séance de tirs au but palpitante (0-0, 5 tab à 4).

Publicité

L'Argentine a eu chaud. Opposée à la Colombie de James Rodriguez, vendredi en quarts de finale de la Copa America, l’Albiceleste qui a largement dominé les débats, a été incapable de concrétiser ses nombreuses occasions, se laissant ainsi entraînée jusqu’à la séance des tirs au but (0-0, 5 tirs à but à 4). Une séance qui lui a souri puisque les hommes de Tata Martino ont fini par décrocher leur billet pour les demies.

"On s'est quand même fait peur", a admis le capitaine argentin Lionel Messi. Plus soulagé que satisfait après la qualification de son équipe au terme d'une séance de tirs au but haletante, à l’issue des 90 minutes, puisque, particularité de la Copa America à l'issue du temps réglementaire, la qualification se joue directement aux tirs au but, sans passer par la prolongation. Sauf lors de la finale.

L'Argentine, en quête de son premier titre continental depuis 1993, a eu deux balles de match après la tentative ratée de Luis Muriel, le quatrième tireur colombien (3-4), mais Lucas Biglia a manqué le cadre.

Edwin Cardona a ramené les deux équipes à égalité (4-4) et Marco Rojo a trouvé la transversale. Jeison Murillo, auteur du seul but de la Colombie en quatre matches au Chili, a vu sa tentative s'envoler et Carlos Tevez a délivré son équipe, quatre ans après avoir raté son tir au but en quarts de finale de la Copa 2011 contre l'Uruguay (1-1, 5 tab à 4).

"En football, il y a toujours une deuxième chance. L'artisan de cette qualification, ce n'est pas moi, mais cette équipe qui a livré un superbe match", s'est félicité Tevez, dont le transfert de la Juventus à Boca Juniors, son club formateur, a été annoncé vendredi.

"Il faut reconnaître qu'il y avait face à nous une grande équipe : on a tout donné, on a eu du mal à garder le contrôle du ballon et on a respecté la tactique voulue par notre sélectionneur. Je donne toujours le maximum pour mon pays, comme tous mes compatriotes, je sens qu'on peut faire de belles choses avec cette équipe", a estimé David Ospina, le gardien colombien, auteur de plusieurs miracles pendant la partie.

L'Argentine sera opposée pour une place en finale le 30 juin au vainqueur du dernier quart de finale entre le Brésil et le Paraguay programmé samedi.

Avec AFP

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.