Accéder au contenu principal

Tsipras maintient le référendum et soutient le "non"

Alexis Tsipras s'est adressé mercredi 1er juillet 2015 à la nation dans un message diffusé par la télévision publique ERT.
Alexis Tsipras s'est adressé mercredi 1er juillet 2015 à la nation dans un message diffusé par la télévision publique ERT. AFP, ERT

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a annoncé mercredi qu'il maintenait le référendum et a appelé ses concitoyens à voter "non" dans le but d'obtenir "un meilleur accord". Revivez les événements marquants de la journée.

Publicité

Les principaux faits du jour dans le dossier grec :

  • Le Premier ministre grec Alexis Tsipras maintient le référendum du 5 juillet et appelle à voter "non" afin d'obtenir un meilleur accord avec les créanciers.
     
  • François Hollande veut qu'un accord soit trouvé "au plus vite", c'est-à-dire même avant le référendum. Il prend, ainsi, le contre-pied de la chancelière allemande Angela Merkel qui veut attendre le résultat du vote populaire.
     
  • Le Conseil de l'Europe juge que le référendum grec n'est pas conforme aux standards internationaux.
     
  • Alexis Tsipras a envoyé une lettre aux créanciers dans laquelle il fait des concessions dans l'espoir de trouver un accord rapidement. Mais les partenaires européens sont, dans l'ensemble, loin d'être satisfaits par cette nouvelle offre.
     
  • Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a été particulièrement critique à l'égard d'Alexis Tsipras. Il a assuré que "le gouvernement grec n'a(vait) rien accompli depuis son entrée en fonction".

Pour revivre les événements de la journée minute par minute sur votre tablette ou votre smartphone, cliquez sur ce lien.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.