Accéder au contenu principal

La Grèce après le défaut de paiement vis-à-vis du FMI en cinq chiffres

Studio graphique France Media Monde

Le défaut de paiement de la Grèce vis-à-vis du FMI, mardi à minuit, a marqué une étape importante dans le feuilleton de la crise grecque. Il y a bien plus que les 1,6 milliard d'euros dus au FMI qui sont en jeu. Illustration.

Publicité

Le plus important défaut de paiement vis-à-vis du FMI. Le premier d'un pays industrialisé : le non-remboursement, mardi 30 juin à minuit, de 1,6 milliard d'euros à l'institution internationale par Athènes a fait couler beaucoup d'encre.

Surtout, cet incident de paiement n'est qu'une étape sur le chemin de croix financier de la Grèce qui, sur bien des aspects, change la donne pour ce pays économiquement à bout de souffle. France 24 a retenu cinq chiffres qui illustrent à quel point ce non-remboursement aura des répercussions pour Athènes.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.