Accéder au contenu principal

Grèce : un scénario détaillé de "Grexit" a été préparé, selon Juncker

Les dirigeants européens en réunion extraordinaire à Bruxelles, le 7 juillet
Les dirigeants européens en réunion extraordinaire à Bruxelles, le 7 juillet Compte Flickr du Conseil européen

Réunis en session extraordinaire à Bruxelles, mardi, les dirigeants de l'UE n'ont toujours pas trouvé d'accord sur un nouveau plan d'aide à Athènes. Selon Juncker, un scénario préparant la sortie de la Grèce de la zone euro a été préparé.

Publicité

• Aucun accord sur un nouveau plan d’aide n’a été trouvé mardi 7 juillet entre Alexis Tsipras et ses partenaires européens, réunis en session extraordinaire à Bruxelles. Pour Angela Merkel, les conditions n’étaient pas encore réunies.

• Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a prévenu que le scénario d'un Grexit, c'est-à-dire une sortie organisée de la Grèce de la zone euro, "était préparé en détail".

• François Hollande espère qu'un accord est encore possible. Il a affirmé que la BCE assurerait jusqu'à dimanche la liquidité minimale pour la Grèce, autrement dit, que le secteur bancaire grec continuerait d’être alimenté.

• Pour la chancelière allemande, il est "hors de question" que la Grèce bénéficie d'une décote de sa dette. "Je ne suis pas exagérément optimiste", a-t-elle déclaré.

• Les 28 dirigeants de l'Union européenne se réuniront dimanche 12 juillet à Bruxelles pour un nouveau sommet afin d’éviter une sortie de la Grèce de la zone euro. Cette réunion devra "être décisive" selon le Premier ministre italien Matteo Renzi.

• Une autre réunion de l’Eurogroupe, c’est-à-dire des ministres des Finances de la zone euro, se tiendra samedi, a affirmé François Hollande. Elle aura pour but d’examiner les propositions grecques.

• La Grèce soumettra en effet mercredi des propositions de réformes. Ces dernières détermineront si des négociations peuvent commencer. Alexis Tsipras s'est dit prêt à un "effort" pour trouver "une sortie de crise".

• De son côté le président du Conseil européen Donald Tusk accentue la pression sur Athènes. Il a affirmé que la Grèce a jusqu'à "jeudi au plus tard" pour présenter des réformes à ses créanciers afin de permettre une reprise des négociations sur un plan d'aide financière.

Pour revivre les événements de la journée, vous pouvez consulter notre liveblog en cliquant ici.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.