Accéder au contenu principal

Bruxelles attend les ultimes propositions de réforme d'Athènes

AFP

Athènes a promis de détailler au plus tard jeudi à minuit les réformes que la Grèce compte mettre en place en contrepartie d'un nouveau plan d'aide de trois ans de la zone euro.

Publicité

• À chaque jour son échéance dans le dossier grec. Jeudi 8 juillet, Athènes doit remettre avant minuit le détail des réformes que le gouvernement d'Alexis Tsipras mettrait en place en contrepartie d'un nouveau plan d'aide international de trois ans.

• L'urgence d'une nouvelle aide financière est soulignée par la situation de plus en plus dégradée du secteur bancaire grec. Ainsi, les banques resteront fermées jusqu'à lundi 13 juillet au moins, ont annoncé les autorités hellènes.

• Donald Tusk, le président polonais du Conseil européen, a rejoint l'avis du FMI en assurant que les créanciers devront aborder la question de la soutenabilité de la dette grecque.

• Wolfgang Schäuble, le ministre allemand des Finances, a, pour la première fois, laissé entendre qu'il pouvait y avoir une lucarne, très petite mais quand même, pour renégocier les modalités de remboursement de la dette. Angela Merkel ne semble pourtant pas ouverte à cette possibilité. "J'ai dit qu'une réduction [de la dette] classique est pour moi hors de question", a-t-elle déclaré depuis Sarajevo.

• Le marathon à Bruxelles pour décider si la Grèce doit sortir de la zone euro débute dimanche 12 juillet à 16 heures.

Pour revivre les événements de la journée, consulter le liveblog ci-dessous

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.