Accéder au contenu principal

Avant le vote du Parlement, les manifestations anti-austérité dégénèrent à Athènes

Des échauffourées entre des manifestants anti-austérité et la police ont éclaté dans Athènes, le 15 juillet 2015.
Des échauffourées entre des manifestants anti-austérité et la police ont éclaté dans Athènes, le 15 juillet 2015. Andreas Solaro, AFP

Alors que le Parlement grec doit se prononcer dans la soirée sur le nouveau plan d'aide proposé par l'Eurozone, des manifestations anti-austérité ont dégénéré dans le centre d'Athènes. Retrouvez les événements du jour.

PUBLICITÉ

• Le Parlement grec devrait entériner, dans la soirée de mercredi, l’accord conclu le 13 juillet avec les créanciers qui impose des mesures d'austérité supplémentaires en échange d'un éventuel nouveau plan d'aide de 80 à 86 milliards d'euros à Athènes.

• Quelques heures avant le vote, plusieurs milliers de personnes anti-austérité ont manifesté leur mécontentement. À Athènes, des heurts ont explosé en début de soirée, près du Parlement. Quelques dizaines de personnes, casquées et cagoulées, ont lancé des pierres et des cocktails Molotov contre la police qui a aussitôt répliqué par des jets de gaz lacrymogènes.

• Plus tôt dans la journée,  les syndicats de fonctionnaires grecs, également opposés aux nouvelles mesures prévues par l’accord, ont lancé une grève de 24 heures.

• Le Parlement français de son côté a largement approuvé l'accord conclu entre la Grèce et ses créanciers pour éviter un "Grexit". François Hollande a exhorté les députés grecs à l'accepter eux aussi. 

• Mais le Premier ministre grec Alexis Tsipras fait face à des réticences au sein de son parti, Syriza. Le comité central de la formation au pouvoir a rejeté l'accord entre Athènes et ses créanciers par 107 voix sur 201 votants. La ministre adjointe des finances et députée du parti, Nadia Valavani, a présenté sa démission mercredi après-midi.

• Le FMI a semé le trouble en demandant une nouvelle fois un fort allègement de la dette d'Athènes.

• La Commission européenne a proposé le recours à un fonds communautaire comme solution pour un financement d'urgence de la Grèce, en attendant le déblocage d’un éventuel troisième plan d’aide.

Pour retrouver ce liveblogging sur vos tablettes et mobiles, cliquez ici :

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.