Accéder au contenu principal

Une double explosion frappe le marché de Gombe, dans le nord-est du Nigeria

Une double explosion a frappé le marché de Gombe, dans le nord-est du Nigeria, le 16 juillet 2015.
Une double explosion a frappé le marché de Gombe, dans le nord-est du Nigeria, le 16 juillet 2015. Infographie France 24

Une double explosion a frappé jeudi deux boutiques du marché de Gombe, dans le nord-est du Nigeria, à une heure de forte fréquentation. La déflagration a fait au moins 49 morts et 71 blessés, selon l'AFP.

PUBLICITÉ

Une double explosion a retenti jeudi 16 juillet sur le marché central de Gombe, la capitale de l'État du même nom, dans le nord-est du Nigeria. La déflagration a fait au moins 49  morts et 71 blessés, selon un responsable des secours cité par l'AFP.

Selon un témoin interrogé par l’AFP, la première explosion a retenti vers 17 h 20 locales, devant une boutique de chaussures remplie de clients venus faire leurs courses en vue de la fête de l'Aïd el-Fitr qui marque la fin du mois de jeûne musulman du ramadan. La seconde a eu lieu à peine deux minutes plus tard, à proximité immédiate.

"J'étais à environ 70 mètres de là, je parlais avec un ami quand la première bombe a explosé devant un magasin de chaussures. Il y avait beaucoup de monde à ce moment-là", a rapporté le marchand de chaussures, Badamasi Amin. "Je me suis précipité, avec plein d'autres personnes, pour aider les victimes. Nous essayions d'aider les blessés, quand il y a eu une autre explosion devant une boutique de porcelaine, juste en face du magasin de chaussures. De nombreuses personnes ont été tuées et il y a eu de nombreux blessés", a ajouté le commerçant.

"Une scène de chaos"

Ali Nasiru, un autre marchand qui se trouvait dans le marché, raconte s'être rendu sur les lieux juste après les détonations. "Ce que j'ai vu était une scène de chaos : il y avait des personnes gisant sans vie au sol, et d'autres qui souffraient de blessures. Les commerçants et les clients aident à l'évacuation des victimes vers l'hôpital. Je ne peux pas dire combien de personnes ont été touchées mais il y en a beaucoup", a-t-il poursuivi.

L’attentat n’a pas été revendiqué mais il est le dernier en date d’une série d’attaques similaires menées par Boko Haram, ces six dernières années, dans des gares routières et des marchés bondés dans le nord du pays. Le marché et la gare routière de Gombe ont notamment été le théâtre d'attentats à la bombe et d'attentats-suicides ces derniers mois.

Gombe se trouve au sud des États de Borno, Yobe et Adamawa, les plus durement touchés par l'insurrection islamiste, qui a fait plus de 15 000 morts au Nigeria depuis six ans. Le groupe islamiste, repoussé depuis février par une coalition militaire de ses fiefs, est revenu à des tactiques de guérilla, y compris les attentats-suicides et les attaques contre des civils dans les centres urbains.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.