Accéder au contenu principal
Focus

Jordanie : l'aide humanitaire, nouveau champ d'action d'organisations salafistes

Ils sont plus d'un demi-million de réfugiés syriens en Jordanie depuis le début de la guerre, la plupart en situation d'extrême pauvreté. Pour eux, les célébrations de l'Aïd risquent d'être ternes, d'autant que l'aide des ONG chapeautées par l'ONU commence à se tarir, faute d'argent. Un vide que s'empressent de combler des organisations salafistes financées par des monarchies du Golfe. Sous couvert d'aide humanitaire, certaines en profitent pour faire du prosélytisme.

Publicité

Une émission préparée par Laura Burloux et Patrick Lovett.

Idriss Sihamedi, président-fondateur de l'ONG BarakaCity, a souhaité commenter les propos tenus dans le reportage concernant son association.

"L’association humanitaire et de défense des droits de l’homme BarakaCity est une association qui n’est affiliée à aucun groupe islamique en particulier. Elle puise ses valeurs dans l’Islam. Elle doit sa popularité à sa capacité de rassembler musulmans, chrétiens, athées de tous bords et de toutes générations via son engagement au service de l’humanité".

>>> À lire également sur France 24 : ONG islamiques et jihad : les liaisons dangereuses ? <<<
 

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.