Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Cotisations sociales : la machine à redistribuer

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

Afrique

Au moins 11 soldats algériens tués par des islamistes

© AFP | L'attaque contre le convoi militaire s'est produite dans la région d'Aïn Defla, à 150 km environ à l'ouest de la capitale Alger.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/07/2015

Au moins onze soldats algériens ont été tués par des islamistes lors d'une attaque contre un convoi militaire dans la nuit de vendredi à samedi. Aucun bilan officiel n'est pour le moment disponible.

Au moins onze soldats algériens ont été tués dans une attaque menée dans la nuit de vendredi à samedi par des activistes islamistes à l'ouest d'Alger, a-t-on appris, samedi 18 juillet, de source proche des services de sécurité.

L'attaque contre le convoi militaire s'est produite dans la région d'Aïn Defla, à 150 km environ à l'ouest de la capitale Alger. "Les militaires ont été surpris par des tirs du groupe terroriste embusqué dans une forêt au bord de la route", affirme Kamel Zait, le correspondant de France 24 en Algérie.

>> À voir sur France 24 : "Violents affrontements entre Berbères et Arabes dans le sud de l'Algérie"

"L'échange de tirs a fait au moins onze morts, mais il n'y a pas encore de bilan officiel de la part des autorités algériennes qui ne confirment pas encore cet attentat qui semble être le plus meurtrier depuis plusieurs mois", ajoute le correspondant de France 24.

Un ancien fief des groupes armés islamistes

La région d'Aïn Defla fut dans les années 90 l'un des principaux fiefs des groupes armés islamistes, mais a retrouvé le calme depuis une décennie.

Les violences impliquant les islamistes armés ont considérablement baissé d'intensité ces dernières années en Algérie. Certaines régions, notamment Boumerdès, Tizi ouzou, en Kabylie, à l'est de la capitale, continuent cependant d'enregistrer des attaques attribuées à des groupes se réclamant d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ou de l'organisation jihadiste de l'État islamique (EI).

Selon le ministère de la Défense, 102 islamistes armés ont été tués, capturés ou se sont rendus aux forces de sécurité durant le premier semestre de 2015. L'armée a notamment tué, fin mai, 25 islamistes près de Bouira (120 km au sud-est d'Alger), dans une zone où opère l'EI.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 18/07/2015

  • ALGÉRIE

    Violents affrontements entre Berbères et Arabes dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Algérie : l'armée rétablit un calme précaire à Ghardaïa

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Selon Alger, "il ne reste que des résidus de terrorisme" dans le pays

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)