Accéder au contenu principal
CYCLISME

Tour de France 2015 : André Greipel remporte au sprint la 15e étape

Troisième victoire d'étape pour l'Allemand André Greipel, dimanche 19 juillet, lors de ce Tour de France 2015.
Troisième victoire d'étape pour l'Allemand André Greipel, dimanche 19 juillet, lors de ce Tour de France 2015. Éric Feferberg, AFP
3 mn

André Greipel a une nouvelle fois montré qu'il était le plus rapide au sprint en remportant dans la dernière ligne droite, dimanche, la 15e étape du Tour de France. Le Britannique Chris Froome conserve toutefois son maillot jaune.

Publicité

L'Allemand André Greipel (Lotto) s'est montré le plus rapide au sprint, pour la troisième fois, et s'est adjugé la 15e étape du Tour de France, dimanche 19 juillet, à Valence, où le Britannique Chris Froome (Sky) a conservé le maillot jaune de leader.

Le "Gorille de Rostock", qui est âgé de 33 ans, s'était déjà imposé à Zélande (2e étape, aux Pays-Bas) et à Amiens (5e étape).

>> À lire sur France 24 : "Tour de France 2015 : qui pour rivaliser avec Froome, Nibali et Contador ?"

Sur la ligne, l'Allemand a devancé de plus d'une longueur son compatriote John Degenkolb et le Norvégien Alexander Kristoff. Le Slovaque Peter Sagan, porteur du maillot vert, a pris la quatrième place devant le Norvégien Edvald Boasson Hagen.

Cette étape de 183 kilomètres a donné lieu à une longue course-poursuite entre le peloton et une échappée de neuf coureurs comptant notamment Sagan, une nouvelle fois à l'avant de la course.

Une étape à plus de 46 km/h de moyenne

L'avantage de ce groupe (Sagan, Rogers, Hesjedal, Trentin, Pinot, Bak, Geschke, Kwiatkowski, A. Yates) a plafonné à 3 min 15 sec au bas de la descente des hauts plateaux de l'Ardèche. Le peloton, mené surtout par l'équipe Katusha d'Alexander Kristoff, s'est ensuite rapproché pour provoquer la jonction aux 40 kilomètres.

L'Italien Matteo Trentin et le Canadien Ryder Hesjedal ont été les derniers à être repris à 30 kilomètres de l'arrivée avant que le peloton, privé de plusieurs sprinteurs (Cavendish, Démare) distancés en début d'étape, rejoigne Valence.

Les prétendants au podium ont passé une journée sans danger bien que l'étape, courue sous une température accablante dans le final (35 degrés), ait été menée à une allure très rapide, plus de 46 km/h.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.