Accéder au contenu principal

Vidéo : le surfeur Mick Fanning attaqué par un requin en Afrique du Sud

Mick Fanning a été attaqué par un requin lors des premières minutes d'une compétition internationale près de Port Elizabeth, en Afrique du Sud
Mick Fanning a été attaqué par un requin lors des premières minutes d'une compétition internationale près de Port Elizabeth, en Afrique du Sud WSL / AFP

Le triple champion du monde de surf australien Mick Fanning est sorti indemne dimanche d'une attaque de requin alors qu'il participait à une compétition en Afrique du Sud. Le tout retransmis en direct à la télévision.

Publicité

C'est un scénario digne des "Dents de la mer".  Le surfeur australien Mick Fanning est sorti indemne d'une attaque de requin en Afrique du Sud, dimanche 19 juillet, lors d'une compétition retransmise en direct à la télévision.

Le triple champion du monde attendait patiemment la vague durant les premières minutes de cette finale, lorsqu'un requin a surgi derrière lui. "Il est venu et s'est retrouvé coincé dans le +leash+ de ma planche", a  déclaré Mick Fanning à la télévision après l'attaque. "Je donnais des coups de pied et criais. J'ai juste vu une nageoire. Je n'ai pas vu ses dents. J'attendais qu'il vienne me mordre quand je nageais. Je lui ai mis un coup dans le dos", a décrit le champion, surnommé "White Ligthning".

Sur la vidéo, Fanning apparaît assis sur sa planche lorsqu'un aileron se dirige vers lui, lors d'une compétition internationale à Jeffreys Bay, célèbre spot de surf dans la province du Cap oriental (sud) près de Port Elizabeth.Le surfeur âgé de 34 ans se débat mais le requin parvient à le faire tomber dans l'eau.

Mick Fanning "attendait la vague et alors qu'il scrutait l'horizon, tout à coup, un aileron est apparu derrière lui", a relaté Calvin Bradley du magazine de surf ZigZag. "Notre coeur s'est arrêté de battre parce que l'on savait exactement ce qui allait arriver (...) Il a disparu derrière les vagues et on s'attendait au pire", poursuit le journaliste, estimant qu'il "semble s'en être sorti en donnant des coups de pied et de poing". "Il était très secoué", a estimé Calvin Bradley, présent sur la plage au moment de l'attaque.

Le triple champion du monde est indemne

La mère de Mick Fanning, qui regardait la compétition en direct chez elle en Australie, a cru perdre son deuxième fils après le décès de son aîné, Sean, dans un accident de la route il y a 17 ans. "Quand Sean a été tué dans l'accident de voiture, je ne l'ai pas vu. Là, j'ai tout vu, ça s'est passé sous mes yeux, c'était terrible", a témoigné Elizabeth Osborne, en larmes, sur la chaîne ABC.

L'encadrement, sur un scooter des mers, est venu secourir le surfeur ainsi que son compatriote Julian Wilson. Mick Fanning a déclaré n'avoir eu que le cordon le reliant à sa planche de sectionné. "Fanning est physiquement indemne", a confirmé la Ligue mondiale de surf (WSL), précisant que deux requins seraient impliqués dans l'attaque.

Le commissaire de la WSL, Kieren Perrow, a tenu à saluer dans un communiqué "l'attitude héroïque" de Fanning et "la réaction rapide" des secours.

Les spectateurs sous le choc

Face à une telle attaque, la WSL a préféré ne prendre aucun risque et a annulé le J-Bay Open, une des manches du Championnat mondial de surf. Le porte-parole de l'Institut national de sauvetage en mer (NSRI), Craig Lambinon, a d'ailleurs mis en garde baigneurs et surfeurs de cette zone. Il a également souligné le caractère exceptionnel de cette attaque devant des caméras de télévision. "Nous pensons que c'est probablement la première fois qu'un tel incident a été filmé lors d'une compétition", a-t-il déclaré à la télévision ENCA.

Les spectateurs qui assistaient à cette finale étaient sous le choc. "Nous étions tous en train de regarder quand tout à coup, on a vu un aileron, on savait que c'était un requin", a raconté Kaylee Smit au site internet News24. "Je croyais que ce gars allait mourir devant nous tous, c'était tellement intense", a lancé cette spectatrice. "C'était surréaliste. Toute la foule s'est levée dans un silence total et alors le commentateur a crié (...) pour que les gens sortent de l'eau, se remémore-t-elle. Je suis encore sous le choc, j'en tremble."

AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.