Accéder au contenu principal
Focus

Drapeau confédéré : quelle place pour ce symbole qui divise les États-Unis ?

Capture d'écran France 24

Banni par endroits, le drapeau confédéré est loin d’avoir disparu du sud des États-Unis. A-t-il encore sa place sur le sol américain ? Le débat est relancé après la tuerie dans l'église de Charleston. Quelques jours avant d'abattre neuf personnes noires, l'auteur présumé de la fusillade, Dylan Roof, avait posté une vidéo sur Internet, dans laquelle il brandissait cette bannière créée par les forces sudistes pendant la guerre de Sécession. Le drapeau est devenu un symbole de l'esclavage.

Publicité

Nos correspondants Gallager Fenwick et Philip Crowther se sont rendus dans le Kentucky où le drapeau confédéré flotte encore, quelques jours après la décision du Parlement de Caroline du Sud de le retirer de sa façade.

La bannière, largement considérée comme un symbole raciste aux États-Unis, est devenu un objet tabou pour nombre d'Américains depuis le massacre de Charleston. Dans la nuit du 17 au 18 juin dernier, Dylan Roof, un jeune Américain de 21 ans, a ouvert le feu dans une église de cette ville de Caroline du Sud fréquentée par la communauté noire. Neuf personnes ont été tuées. Juste avant son crime, le tireur avait exprimé sa haine des Noirs et avait posté, sur un site internet qui lui est attribué, des photos de lui posant avec des armes devant un drapeau confédéré.
 

>> À (re)lire sur les Observateurs de France 24 : "Aux États-Unis, 20 ans que des églises noires brûlent loin des médias"

>> À lire sur France 24 : "Le suprémacisme blanc, un danger sous-estimé"

Émission préparée par Elom Toble.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.