Accéder au contenu principal
Dans la presse

"La confiance est une chose difficile à regagner"

France 24
5 mn

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 27 juillet, la répression turque contre le PKK, concomitante aux raids d’Ankara sur les positions du groupe État islamique en Syrie. Au sommaire également : Obama en Éthiopie et le plan B de Varoufakis.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également sur votre PC en devenant fan sur Facebook

Cette revue de presse internationale commence avec la victoire de Christopher Froome, qui a remporté hier son deuxième Tour de France en trois ans – c’est à la une de toute la presse britannique.

Je vous propose de commencer par jeter un cil du côté de l'"Independent", qui titre poétiquement: "Le ciel est sa limite", avec un joli jeu de mots sur le nom de son équipe, "Sky" ("ciel" en français). "Froome fait l’Histoire dans les rues de Paris", s’émerveille "The Daily Telegraph", tandis que "The Guardian" le montre les bras levés, à son arrivée sur les Champs-Élysées. Le coureur cycliste "vainc la pluie (et la tempête) pour emporter le Tour de France", écrit le journal, tandis que "The Times" le montre quelques instants après. Christopher Froome vient de monter sur la première marche du podium, et embrasse son trophée. Il est le premier Britannique à emporter deux fois la compétition, s’émeut le quotidien. Le premier ressortissant du Royaume-Uni, mais le 20e dans l’histoire du Tour de France, rappelle "The Guardian", qui regrette "l’impopularité imméritée" de Froome. "Et pourtant le vrai problème ce n’est pas lui, c’est son sport", plaide le journal : "Le cyclisme suscite une telle défiance que plus rien n’est pris pour argent comptant". "La confiance est une chose difficile à regagner."

En Turquie, la tension reste vive, alors que les opérations militaires menées contre les positions du PKK en Irak ont repris, hier. Les raids menés contre les positions du PKK et ceux conduits contre l’organisation État islamique en Syrie sont en train de "changer la donne dans la région", a plaidé ce week-end le Premier ministre Ahmet Davutoglu - une déclaration qui fait la une d’"Hurriyet", qui rappelle le soutien exprimé par la Maison Blanche à la Turquie, et la façon dont Washington a défendu son droit de frapper les rebelles du PKK. Le Département d’État demande toutefois au gouvernement turc d’établir une "distinction" entre le PKK et l’organisation État islamique, précise "Al Hayat". Des déclarations et des nuances qui montrent à quel point les États-Unis marchent sur des œufs, résume "The Wall Street Journal". Le quotidien économique rappelle que le PKK, qui fait partie depuis des décennies la liste des organisations terroristes établies par les Américains, se trouve être aussi l’un des partenaires les plus efficaces dans la lutte contre l’organisation jihadiste en Syrie et en Irak. 

La sécurité et la lutte contre le terrorisme qui sont au cœur de la visite de deux jours de Barack Obama en Éthiopie, quitte à reléguer au second plan les violations des droits de l'Homme dans le pays. D’après "The New York Times", le président Obama doit d’autant plus soigner ses interlocuteurs éthiopiens, qu’Addis Abeba joue un rôle central dans la lutte contre les islamistes somaliens shebab, avec un contingent de quelque 4 400 hommes au sein de l’Amisom, la force de l'Union africaine en Somalie, qui appuie l’armée somalienne face aux affiliés d’Al-Qaïda dans la région. Les opposants au gouvernement espèrent, eux, que Barack Obama saisisse l’occasion pour tenir un discours ferme sur les droits de l'Homme. En Éthiopie, rappelle "The New York Times", la coalition au pouvoir tient les rênes du pays depuis un quart de siècle, et  vient encore de rafler tous les sièges aux législatives.

On termine cette revue de presse en Grèce, où l’ex-ministre des Finances Yanis Varoufakis aurait eu un plan B pour sauver la Grèce de la faillite. D’après "The Guardian", qui reprend les révélations qu’a faites hier "Kathimerini", Varoufakis aurait notamment prévu de créer un système bancaire parallèle qui aurait permis à Athènes de continuer à fonctionner sila BCE mettait un terme à son aide d'urgence.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.