Accéder au contenu principal

L'OM annonce un accord de principe pour l'arrivée d'Abou Diaby

Abou Diaby (à gauche), lors du match de Ligue des champions face à Montpellier, le 18 septembre 2012, au stade de la Mousson, dans le Gard.
Abou Diaby (à gauche), lors du match de Ligue des champions face à Montpellier, le 18 septembre 2012, au stade de la Mousson, dans le Gard. Pascal Guyot, AFP

Longtemps exilé au Royaume-Uni, longtemps blessé, le milieu et international français Abou Diaby a signé un accord de principe avec l'Olympique de Marseille, a annoncé le club phocéen.

Publicité

Neuf ans après son départ pour la Premier League, le championnat anglais, l’international français Abou Diaby devrait de nouveau poser ses valises en France. L'Olympique de Marseille (OM) a annoncé mardi 28 juillet avoir trouvé un "accord de principe" pour l'arrivée du milieu de terrain, laissé libre par le club anglais d'Arsenal, où il était arrivé en 2006.

L'OM n’a pour l’instant pas donné de précisions sur la durée du contrat que devrait signer le joueur (29 ans, 16 sélections en équipe de France), qui évoluait à Auxerre, à l’époque en première division, avant de s’envoler pour la Grande-Bretagne.

Quatre jours après le transfert d'un autre international français, Lassana Diarra, qui n'a pas joué un seul match depuis un an en raison d'un conflit avec le Lokomotiv Moscou, c'est dans un pari encore plus audacieux que s'est lancé l'OM avec Diaby.

Fragilité chronique

Car s’il est considéré comme l'un des joueurs les plus talentueux de sa génération, l'ex-Gunner s'est surtout fait remarquer ces dernières années par ses blessures à répétition et une fragilité chronique. Victime d’une fracture à la cheville peu après son arrivée en provenance d'Auxerre, Abou Diaby a ensuite multiplié les pépins physiques : 42 en 9 saisons ! Au cours de ces deux dernières années avec Arsenal, il n'a disputé que deux rencontres, toutes compétitions confondues.

En neuf saisons à Londres, il a été blessé ou indisponible plus de 1 550 jours, soit près de quatre ans, et n'a été présent sur une pelouse de Premier League que durant 1 783 minutes, soit moins de 30 heures, sur les quatre derniers exercices.

Son entraîneur à Arsenal, Arsène Wenger, a toujours soutenu Diaby, un joueur pour lequel il a "énormément de respect", soulignait-il encore en novembre dernier : "À chaque fois qu'il revient, il lui faut repartir de zéro en raison d'une autre blessure. Ce n'est pas un joueur fragile, il a été victime d'un tacle assassin qui est resté impuni".

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.