Accéder au contenu principal

L'armée nigériane annonce avoir libéré 30 otages de Boko Haram

L'armée nigériane a libéré la ville de Dikwa, dans le nord-est du Nigeria.
L'armée nigériane a libéré la ville de Dikwa, dans le nord-est du Nigeria. Tunji Omirin, AFP

Une trentaine de personnes capturées par Boko Haram ont été libérées par l'armée nigériane dans la ville de Dikwa, dans le nord-est du Nigeria. Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari a fait de la lutte contre la secte islamiste sa priorité.

PUBLICITÉ

L'armée nigériane a annoncé mardi avoir libéré 30 otages de Boko Haram, dont 21 enfants et sept femmes, au cours d'une opération militaire contre le groupe islamiste à Dikwa, dans le Nord-est.

La ville de Dikwa, à quelque 90 km à l'est de Maiduguri, la capitale de l'État de Borno, avait été capturée par Boko Haram puis libérée par l'armée tchadienne lors d'une bataille importante en avril.

Retombée par la suite sous contrôle islamiste, elle a été à nouveau libérée par l'armée nigériane la semaine dernière.

"En conséquence de l'opération en cours [...] visant à débarrasser Dikwa et ses environs des terroristes de Boko Haram, la 7e division de l'armée nigériane a secouru hier (lundi) 30 femmes et enfants des mains des terroristes", a déclaré Sani Usman, porte-parole de l'armée de terre, dans un communiqué.

Parmi les otages secourus se trouvaient "21 enfants, dont un nouveau-né de six jours, et sept femmes" a-t-il précisé.

L'armée nigériane a déjà annoncé avoir libéré des centaines de femmes et d'enfants retenues en otage par Boko Haram, ces derniers mois, notamment dans la forêt de Sambisa, un des repaires historiques du groupe islamiste désormais affilié à l'organisation jihadiste État islamique (EI).

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.