Accéder au contenu principal

Les Algériens à la rescousse d'un tourisme tunisien boudé par les Européens

Un membre de la police touristique tunisienne surveillant une plage, début juillet (archives).
Un membre de la police touristique tunisienne surveillant une plage, début juillet (archives). Fethi Belaid, AFP

Un mois après l'attentat de Sousse qui a fait 38 victimes, la Tunisie peine à faire venir les touristes cet été, mis à part ses voisins algériens, venus en masse en signe de solidarité.

PUBLICITÉ

En Tunisie, un mois après l'attentat sanglant perpétré dans la station balnéaire de Sousse, qui a fait 38 victimes étrangères, le secteur touristique est en crise. Mi-juillet, la Tunisie comptait déjà deux millions de nuitées annulées. Alors que de nombreux pays européens ont conseillé à leurs ressortissants d'éviter le pays, seuls les Algériens sont venus en masse après une importante mobilisation sur les réseaux sociaux, au nom de la solidarité avec le voisin tunisien.

Proximité, offres bon marché : la Tunisie reste une destination privilégiée des Algériens chaque année plus nombreux à passer la frontière. Des touristes non-européens, peut-être une piste pour les stratégies futures. C'est tout du moins ce qu'espèrent les agences de voyages tunisiennes, alors que le pays est à la recherche de solutions pour sauver la saison actuelle mais aussi pour assurer l’avenir.

 

Reportage de Sandro Lutens.
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.