Accéder au contenu principal
FRANCE-RUSSIE

Mistral : Hollande assure que la France n'aura "aucune difficulté" à vendre les deux navires

François Hollande a assuré jeudi 6 août 2015 que les deux Mistral suscitaient "une certaine demande".
François Hollande a assuré jeudi 6 août 2015 que les deux Mistral suscitaient "une certaine demande". Jean-Paul Pelissier, AFP (Pool)
|
Vidéo par : FRANCE 2
2 mn

Le président François Hollande a assuré, jeudi, que la France n'aurait "aucune difficulté" à trouver des acquéreurs pour ses deux navires Mistral dont la livraison à la Russie a été annulée en raison de la crise en Ukraine.

Publicité

La France n'aura "aucune difficulté" à vendre les deux navires Mistral, que sa marine n'a pas les moyens de garder, après avoir renoncé à les livrer à la Russie, a déclaré, jeudi 6 août, François Hollande.

Le président français a assuré que Paris rembourserait "moins de 1,2 milliard" d'euros à Moscou après la non-livraison des deux bâtiments de projection et de commandement et n'aurait pas de pénalité à verser.

"Ces bateaux suscitent une certaine demande", a dit François Hollande à la presse lors de sa visite en Égypte pour l'inauguration de l'extension du canal de Suez, au lendemain de l'annonce par Paris d'un accord avec Moscou sur l’annulation du contrat des deux navires.

"Il n'y aura aucune difficulté pour la France à trouver preneur de ces bateaux, sans qu'il y ait pour la France de coût supplémentaire", a-t-il ajouté. Et de poursuivre : "C'est un bon accord qui a été trouvé parce que seront remboursées aux Russes les sommes qui avaient été versées et les frais qui avaient été occasionnés, il n'y aura aucune pénalité."

La France a décidé de ne pas honorer le contrat signé en 2011 en raison du rôle de Moscou dans la crise en Ukraine.

Avec Reuters

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.