Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

SPORT

Le faux départ de Madagascar aux Jeux des îles

© Capture YouTube | La Malgache Marthe Ralisinirina, après sa victoire sur le 3000 m steeple

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 09/08/2015

Après le retrait de la délégation des Comores, les tensions n'en finissent plus aux Jeux des îles de l'océan Indien. Alors que, dans un premier temps, les Malgaches avaient aussi annoncé leur départ, un démenti a été publié ensuite par la présidence.

La 9e édition des Jeux des îles de l’océan Indien, à La Réunion, est décidément mouvementée sur la plan extra-sportif. Après l’incident diplomatique engendré par le retrait de la délégation des Comores, c’est au tour de la sélection de Madagascar de faire parler d’elle.

La présidence malgache a annoncé vendredi 7 août le départ de ses athlètes dans un message publié sur son compte Twitter : "Au vu des événements et traitements subis par la délégation malgache, Madagascar se retire des Jeux".

Le message publié par la présidence malgache qui a depuis été supprimé

Comme l’explique le site de "l’Express de Madagascar", cette annonce fait suite à plusieurs incidents qui ont émaillés la compétition. Une athlète malgache, médaillée d’or sur le 3 000 m steeple a ainsi eu "son drapeau national arraché des mains" en raison de la décision prise par les organisateurs de bannir les symboles nationaux de la compétition après les tensions avec les Comores.

"L’Express de Madagascar" relate par ailleurs un autre couac qui s’est déroulé jeudi : alors qu’ils voulaient récompenser les athlètes les plus méritants, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Jean Anicet Andriamosarisoa, et le consul, Virapin Ramamonjisoa,"ont été refoulés" tandis qu’ils s’apprêtaient à rejoindre les tribunes. 

Les raisons de cette interdiction n'ont pas été précisées par le journal, mais pour une source proche de la présidence, c'était l’incident de trop : "Certes, les athlètes sont là-bas pour réaliser de bonnes performances sportives et pour améliorer leur palmarès, mais aussi et surtout pour défendre l’honneur de Madagascar et le drapeau national. Mais vu que le drapeau a été bafoué et nos représentants traités avec mépris, ce n’est plus la peine de rester".
 

L'incident avec le drapeau malgache

"Une information non avérée"

Mais le retrait de Madagascar des Jeux des îles a depuis été démenti par cette même présidence, qui évoque un problème de communication. "Suite à une série de méprises et malgré le recoupement habituel auprès de sources généralement fiable", nous regrettons profondément d’avoir diffusé une information non avérée. Le retrait de Madagascar des Jeux des îles de La Réunion en relation avec différents incidents survenus lors du séjour de nos athlètes n’est pas à l’ordre du jour", ont annoncé les autorités sur leur page Facebook.

Les organisateurs de la compétition ont eux-mêmes essayé de calmer ce nouvel impair en affirmant que les athlètes de Madagascar n’ont pas fait leurs bagages." Les sportifs malgaches appelés à participer à la dernière journée des 9e Jeux des îles de l'océan Indien aujourd'hui sont présents sur les enceintes sportives", peut-on lire samedi sur la page Facebook des Jeux des îles."Ces présences contredisent les dernières rumeurs d'un départ malagasy [malgache] des Jeux".

Jusqu’au bout, cet événement sportif, qui se termine dimanche, aura donc été marqué par la polémique. La cérémonie d’ouverture avait mis le feu aux poudres le week-end dernier. La délégation comorienne avait décidé de se retirer des Jeux pour protester contre le défilé des athlètes de Mayotte derrière le drapeau français. En effet, les Comores refusent le statut de département français à Mayotte et en réclament toujours la souveraineté auprès des Nations unies.
 

Première publication : 08/08/2015

  • OUTRE-MER

    À Mayotte, la crise sociale provoque de violents affrontements

    En savoir plus

  • OUTRE-MER

    Un mois de contestation contre la vie chère à Mayotte

    En savoir plus

  • LA RÉUNION

    Jeux des îles : crise diplomatique entre les Comores et la France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)