Accéder au contenu principal
GRÈCE

Athènes et ses créanciers proche d'un troisième plan d'aide

Le ministre des Finances grecs, Euclide Tsakalotos, juste avant une rencontre avec des représentants du FMI le 9 août à Bruxelles.
Le ministre des Finances grecs, Euclide Tsakalotos, juste avant une rencontre avec des représentants du FMI le 9 août à Bruxelles. Angelos Tzortzinis, AFP
3 mn

La Grèce et ses créanciers pourraient parvenir à un accord sur un troisième plan d'aide d'ici 48 heures. Le programme d'aide prévoit une aide d'un montant de 82 milliards d'euros, en échange d'une série de mesures d'austérité imposées à la Grèce

Publicité

Athènes et ses créanciers sont sur le point de conclure un troisième plan d'aide. Les discussions sur un nouveau programme d'aide de 82milliards d'euros, entrées ce week-end dans la dernière ligne droite à Athènes, pourraient aboutir sous 48 heures, a indiqué une source européenne dimanche soir.

Les institutions européennes et le gouvernement grec doivent finaliser une ébauche du troisième programme d'aide, pour un montant de 82 milliards d'euros, en échange d'une série de mesures d'austérité imposées à la Grèce (réformes de l'économie, coupes budgétaires) avant le 20 août, date à laquelle la Grèce doit rembourser 3,4 milliards d'euros à la BCE.

Les discussions sont "dans la dernière ligne droite", avait indiqué samedi le ministre grec de l'Économie, Giorgos Stathakis, avant la reprise des discussions avec la Banque centrale européenne (BCE), le Fonds monétaire international (FMI) et le Mécanisme européen de stabilité (MES), qui avaient duré plus de six heures. Dimanche, les négociations ont démarré à 14 heures, heure locale et elles n'étaient toujours pas terminées six heures après.

Accord en vue

Les discussions avancent bien et devraient être conclues mardi, a expliqué une source européenne à l'AFP. Elle portent à l'heure actuelle sur une liste d'actions prioritaires qu'Athènes s'engage à mettre en œuvre. C'est sur cette base, et une fois que cette liste sera suffisamment fournie et étayée, que le mémorandum, l'accord en vue d'un programme d'aide, pourra être conclu et cela au plus tard mardi, a expliqué cette même source.

Ce texte doit ensuite être voté par les députés grecs, au plus tard jeudi, puis être présenté aux ministres des Finances de la zone euro, qui pourraient se réunir vendredi pour donner leur feu vert.

Ce scénario ouvrirait la voie à une entrée en vigueur du plan d'aide avant le 20 août.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.