Accéder au contenu principal
TURQUIE

La Turquie frappée par une série d'attentats

La Turquie a été frappée par plusieurs attentats lundi 10 août.
La Turquie a été frappée par plusieurs attentats lundi 10 août. Ozan Kose, AFP
3 mn

À Istanbul, deux personnes sont mortes dans une explosion non loin d'un commissariat. Dans le sud-est de la Turquie, cinq policiers ont été tués par un engin explosif et un soldat a péri dans une attaque contre un hélicoptère.

Publicité

Une série d'attentats a frappé la Turquie lundi 10 août. Des attaques qui se se produisent dans un climat d'escalade des tensions due à la campagne de bombardements des rebelles kurdes du PKK par le gouvernement.

Peu après minuit, lundi, une explosion a eu lieu à Istanbul devant un poste de police du quartier de Sultanbeyli, sur la rive asiatique du Bosphore, faisant 10 blessés dont trois policiers, a rapporté l'agence officielle Anatolie. Elle a été déclenchée par un kamikaze. Deux militants présumés, dont l'appartenance politique n'était pas établie, ont été tués par la police lundi matin, ont annoncé les médias.

Des affrontements avec la police ont eu lieu toute la nuit de dimanche à lundi devant le poste de police pris pour cible par les tirs des attaquants. Un policier a été tué, a rapporté la chaine de télévision NTV, mais sa mort n'a pas été officiellement confirmée.

Dans la matinée, deux individus, dont une femme, ont ouvert le feu sur le consulat, très protégé, des États-Unis à Istanbul, situé dans le quartier d'Istinye sur le Bosphore, ont rapporté les chaînes CNN-Turk et NTV. La femme, blessée, a été arrêtée peu après par la police, selon les médias turcs. Les motifs de cette attaque n'étaient pas clairement établis et l'ambassade des États-Unis à Ankara indiquait à l'AFP qu'elle "cherchait toujours à comprendre ce qui s'est passé".

Au moins cinq policiers ont été tués, quelques heures plus tard, par un engin explosif placé le long d'une route, dans le district de Silopi, dans la province de Sirnak, frontalière de l'Irak et de la Syrie. Selon des médias locaux, l'attaque a été attribuée aux rebelles kurdes.

Dans la même zone du district de Silopi, un soldat turc a été tué par des combattants kurdes qui ont ouvert le feu sur un hélicoptère de l'armée, selon un communiqué des autorités militaires. Au moins sept soldats ont été blessés dans cette attaque qui s'est produite au moment où l'hélicoptère décollait.

Vague d’attentats en TURQUIE : "La trêve de 2013 a totalement été rompue"

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.