Accéder au contenu principal

Athlétisme : Usain Bolt décroche à Pékin un troisième titre mondial sur 100 mètres

Usain Bolt s'impose en finale du 100 mètres aux Mondiaux de Pékin.
Usain Bolt s'impose en finale du 100 mètres aux Mondiaux de Pékin. Pedro Ugarte, AFP

Le Jamaïcain Usain Bolt a conservé dimanche à Pékin son titre de champion du monde du 100 m. À 29 ans, il décroche ainsi un troisième sacre mondial, égalisant ainsi au palmarès le sprinteur américain Carl Lewis.

Publicité

Le Jamaïcain Usain Bolt a conservé, dimanche 23 août, son titre de champion du monde du 100 m en dominant l'Américain Justin Gatlin lors de la finale aux championnats du monde, à Pékin.

Bolt, sextuple champion olympique et désormais triple champion du monde de la discipline, s'est imposé en 9 sec 79/100e (vent : -0,5 m/s), contre 9 sec 80/100e pour Gatlin et 9 sec 92/100e pour l'Américain Trayvon Bromell et le Canadien Andre de Grasse, crédités du même temps. Le Français Jimmy Vicaut a pris la 8e place, en 10 sec 00/100e.

Dimanche, la légende du sprint a dû s'arracher pour devenir triple champion du monde du 100 m.En demi-finale d'abord, où après avoir trébuché peu après le départ, il a laissé croire au monde que sa quête allait s'arrêter là.

En finale surtout, où il a été poussé dans ses derniers retranchements par Gatlin, finalement devancé d'un centième. "Ce n'était pas le meilleur de moi, j'ai encore trébuché", a confié Bolt. "Je suis venu ici relax, sans stress et je ramène ça à la maison. Mon but est rester le numéro un jusqu'à ce que je me retire", a-t-il ajouté.

Icône sportive planétaire

Bolt continue donc d'écrire sa légende, retrouvant les sommets malgré deux dernières saisons quasiment blanches. Il devient du même coup l'athlète le plus médaillé (11) et le plus titré (9) de l'histoire des Mondiaux, qui existent depuis 1983.

L'athlète jamaïcain, qui a eu 29 ans samedi, a retrouvé au meilleur moment ses jambes de seigneur pour devancer Gatlin, pris à deux reprises par les instances antidopage pour prise d'amphétamines puis de testostérone, ce qui lui a valu d'être suspendu cinq ans dans sa carrière.

Icône sportive planétaire, Usain Bolt s'est mué en sauveur de sa discipline. Peu avant le début des championnats du monde en Chine, la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a en effet été accusée d'avoir tout fait pour bloquer la publication d'un rapport qui pointait du doigt l'usage massif de produits dopants.

Bolt et Gatlin se retrouveront dès mardi pour les séries du 200 m, où la question de la place des anciens dopés dans les épreuves reviendra inévitablement sur la table.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.