Accéder au contenu principal

XV de France : Philippe Saint-André abat ses cartes pour la Coupe du monde

Le manager de l'équipe de France, Philippe Saint-André, le 15 août 2015.
Le manager de l'équipe de France, Philippe Saint-André, le 15 août 2015. Glyn Kirk, AFP

Le manager des Bleus, Philippe Saint-André, a annoncé dimanche la liste des 31 joueurs qui disputeront la Coupe du monde de rugby. Avec eux, il vise le titre mondial, un objectif ardu au vu des résultats décevants des Bleus depuis quatre ans.

Publicité

Avec l'annonce, dimanche 23 août, de la liste des 31 joueurs qui disputeront la Coupe du monde, les Bleus vont entrer dans la dernière phase de sa préparation pour cet événement. Cinq joueurs, dont l'ouvreur François Trinh-Duc, ont été évincés par l'encadrement de l'équipe de France, qui a arrêté ses choix définitifs après de longs mois d'expérimentation. Et il reste 25 jours à Philippe Saint-André et ses adjoints pour poursuivre le travail technique et physique en vue d'une compétition que le rugby français rêve de gagner depuis sa création en 1987.

Dans le rugby moderne, les chiffres jouent un rôle déterminant. Lors de phases de préparation ou d’entraînement, les joueurs portent différents capteurs qui permettent de mesurer leurs performances (distance parcourue, puissance développée…). Et toutes ces données sont analysées minutieusement pour connaître l'état de forme et le rendement de chaque joueur.

Au sein de ce nuage de nombres clignote un chiffre en rouge : 38 %. Il s'agit du pourcentage de matches remportés par le XV de France depuis que Philippe Saint-André, alias PSA, a pris la tête de cette équipe, début 2012. Les 39 matchs disputés par les Français sous l'ère PSA se sont soldés par 15 victoires, 2 matches nuls et 22 défaites. Un bilan très décevant pour une équipe qui s’était habituée sous l’ère des sélectionneurs ou managers précédents à flirter avec un ratio de 60 % de victoires.

Ce simple chiffre ne parvient bien sûr pas à résumer seul la période Philippe Saint-André. Mais il traduit bien la baisse de régime des Bleus, qui doivent désormais se contenter de la 7e place dans le classement mondial établi par World Rugby. En août 2011, avant la précédente Coupe du monde, ils occupaient la 4e place, juste derrière les trois poids lourds de l'hémisphère sud que sont la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud et l’Australie.

Un dernier match de préparation contre l'Écosse

Dans ce contexte, la dernière sortie des Bleus, qui ont l'ont emporté samedi face à l'Angleterre au Stade de France (25-20), a de quoi redonner du baume au cœur. "Les Bleus ont largement dominé sur leur terrain un XV d'Angleterre qu'ils n'avaient battu qu'une seule fois de leurs cinq dernières confrontations. " Et Philippe Saint-André, qui a connu en tant que joueur et capitaine du XV de France une longue série de défaites face à l'Angleterre, n'a d'ailleurs pas manqué de saluer sur Twitter la saveur d'une victoire face aux représentants de la 'perfide Albion'".

Après cette victoire sur l'Angleterre, PSA connaît désormais son équipe type. Il a annoncé son intention de l'aligner le 5 septembre face à l'Écosse, pour le dernier match amical du XV de France avant la Coupe du monde. Et les Bleus devraient alors pouvoir compter sur leur capitaine emblématique, Thierry Dusautoir, qui n'a pas pu disputer les deux derniers matches en raison d'une blessure au genou.

Les 31 joueurs retenus pour la Coupe du monde :

Avants (17) : Uini Atonio (La Rochelle), Eddy Ben Arous (Racing 92), Vincent Debaty (Clermont), Nicolas Mas (Montpellier), Rabah Slimani (Stade Français), Guilhem Guirado (Toulon), Benjamin Kayser (Clermont), Dimitri Szarzewski (Racing 92), Alexandre Flanquart (Stade Français), Yoann Maestri (Toulouse), Pascal Papé (Stade Français), Thierry Dusautoir (Toulouse), Bernard Le Roux (Racing 92), Yannick Nyanga (Toulouse), Fulgence Ouedraogo (Montpellier), Damien Chouly (Clermont), Louis Picamoles (Toulouse).

Arrières (14) : Rory Kockott (Castres), Morgan Parra (Clermont), Sébastien Tillous-Borde (Toulon), Frédéric Michalak (Toulon), Rémi Tales (Racing 92), Mathieu Bastareaud (Toulon), Alexandre Dumoulin (Racing 92), Gaël Fickou (Toulouse), Wesley Fofana (Clermont), Brice Dulin (Racing 92), Sofiane Guitoune (Bordeaux-Bègles), Yoann Huget (Toulouse), Noa Nakaitaci (Clermont), Scott Spedding (Clermont).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.