Accéder au contenu principal

Deux clients du site de rencontres hacké Ashley Madison se sont donné la mort

Le site Hashley Madison a été hacké le 18 août 2015 par un groupe de pirates informatiques, baptisé The Impact Team.
Le site Hashley Madison a été hacké le 18 août 2015 par un groupe de pirates informatiques, baptisé The Impact Team. Eva Hambach, AFP

Deux personnes se sont donné la mort au Canada après que leur identité a été dévoilé lors du hackage du site de rencontres extra-conjugales américain Ashley Madison. Le lien entre leur suicide et le piratage n'a toutefois pas été établi.

PUBLICITÉ

Le scandale Ashley Madison aurait-il fait ses premières victimes ? Deux personnes se sont suicidées au Canada après que leur identité a été dévoilée lors du hackage du site de rencontres extra-conjugales américain, a annoncé lundi 24 août le chef de la police de Toronto, Bryce Evans, lors d'une conférence de presse.

La BBC a dévoilé l'information et précisé que l'entreprise Avid Life Media, propriétaire d'Ashley Madison, offrait 500 000 dollars "à toute personne apportant des informations permettant l'identification, l'arrestation et la présentation devant la justice de la ou des personnes responsables de la fuite des bases de données d'Ashley Madison".

Bryce Evans a néanmoins souligné que le lien entre les deux suicides et le vol d'informations venant de comptes professionnels et d'emails de 32 millions de membres d'Ashley Madison devait être confirmé.

>> À lire sur France 24 : "Ashley Madison : des responsables américains sur la liste des "infidèles", le FBI forcé d’enquêter"

L'enquête est menée conjointement par la police royale montée canadienne, la police régionale de l'Ontario et le FBI américain.

Avec AFP

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.