Accéder au contenu principal
MUSIQUE

Vidéo : la (re)découverte de la kora, "carte d’identité de la culture mandingue"

Toumani Diabaté N'Faly Kouyaté, deux des plus illustres joueurs de kora au monde.
Toumani Diabaté N'Faly Kouyaté, deux des plus illustres joueurs de kora au monde. France 24

France 24 vous emmène à la découverte de la kora, cet instrument traditionnel à cordes de l'Afrique de l'Ouest et emblème de la culture mandingue. Initiation avec deux de ses plus éminents joueurs, Toumani Diabaté et N'Faly Kouyaté.

Publicité

Le Guinéen N'Faly Kouyaté est l'un des plus talentueux jeunes joueurs de kora. Cette sorte de harpe constituée d'une demi-calebasse et de 21 cordes existe depuis plusieurs siècles en Afrique de l'Ouest.

Mais aujourd’hui, les modèles les plus sophistiqués, comme celui de N'Faly Kouyaté, peuvent se transformer en instrument électrique afin d’allier tradition et modernité. "J’improvise, je m’amuse à jouer des morceaux comme ceux de Take Five ou la 'Lettre à Élise'. Mon but est d’utiliser la modernité pour remorquer la tradition", affirme le musicien guinéen.

Lorsqu'il n'est pas à Bamako ou en tournée, Toumani Diabaté donne des cours dans la rue devant chez lui, à Paris. Pour ce Malien considéré comme l’un des plus grands joueurs d’aujourd’hui, la kora est un emblème de l'empire mandingue qui, entre les XIIIe et XVIe siècles, s'étendait sur de nombreux pays dont le Sénégal, la Gambie, la Guinée et le Mali.

Hip-hop, techno, pop, reggae...

"La kora, c’est la carte d’identité, le passeport de la culture mandingue. Chez les Malinké, il existe de nombreux instruments, comme le balafon ou le djembé, mais la kora est le seul instrument traditionnel qu’on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde", explique-t-il.

De nos jours, l’instrument est utilisé dans tous les genres de musique. "Aujourd’hui, la kora est jouée avec une pédale wah-wah, on la retrouve dans le hip-hop, dans la musique techno, chez Björk, avec qui j’ai enregistré, chez Damon Albarn, dans le reggae, avec Tiken Jah Fakoly… La kora, elle est partout maintenant", constate Toumani Diabaté.

Avant son concert à Paris le mois prochain, N’Faly Kouyaté et Toumani Diabaté se sont retrouvés pour jouer quelques notes impromptues dans une rue parisienne. En quelques instants, les sonorités de l'empire mandingue envoûtent la capitale française…
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.