Accéder au contenu principal
CRISE MIGRATOIRE

L’Italie va renforcer les contrôles à sa frontière avec l'Autriche pour soulager l'Allemagne

Des migrants arrivent au port de Palerme, le 27 août 2015, après avoir été sauvés en mer Méditerranée.
Des migrants arrivent au port de Palerme, le 27 août 2015, après avoir été sauvés en mer Méditerranée. Marcello Paternostro, AFP
2 mn

À la demande de l'Allemagne, l'Italie a accepté de renforcer temporairement les contrôles à sa frontière avec l'Autriche. Entre 300 et 400 réfugiés devraient aussi être accueillis pour soulager la Bavière, qui fait face à un afflux de migrants.

Publicité

Pour soulager Berlin face à l'arrivée de migrants, l'Italie s'est dite prête à renforcer temporairement les contrôles au tunnel du Brenner, la reliant à l'Autriche, a annoncé mercredi 2 septembre la province frontalière de Bolzano (nord).

"Le gouvernement s'est rapidement activé, en soutien à la demande de Berlin, en se disant prêt à renforcer, dans le respect des accords de Schengen, les contrôles à la frontière du Brenner, comme cela avait été le cas lors du G7", a annoncé la province dans un communiqué.

Confrontée à une "vague record d'arrivées ces dernières heures", la Bavière a demandé "un soutien logistique" à ses voisins, a expliqué la province de Bolzano, située dans une région semi-autonome germanophone.

>> À voir sur France 24 : Rencontre avec des migrants syriens traversant la Macédoine

Avec le feu vert du gouvernement italien, la province va également accueillir pour quelques jours "entre 300 et 400 réfugiés de manière temporaire, pour permettre à la Bavière de se réorganiser et d'affronter l'urgence", a expliqué le communiqué.

"Ils seront répartis dans des gymnases, où les installations d'hygiène et les infrastructures fonctionnent déjà", avec le soutien logistique de la protection civile et d'organisations bénévoles, a ajouté la province en expliquant que le coût de cette "intervention humanitaire extraordinaire" serait pris en charge par l'État.

L'Allemagne, qui a récemment adopté une politique de main tendue envers les demandeurs d'asile, fait face à un afflux massif de migrants. Lors du sommet du G7 début juin en Bavière, dans le sud de l'Allemagne, ce genre de contrôles avaient déjà été mis en place pendant quelques semaines.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.