Accéder au contenu principal

David Cameron annonce que le Royaume-Uni accueillera 20 000 réfugiés syriens

David Cameron a longtemps rejeté les appels en faveur d'une augmentation du nombre de personnes que son pays pourrait accueillir.
David Cameron a longtemps rejeté les appels en faveur d'une augmentation du nombre de personnes que son pays pourrait accueillir. Niklas Hallen, AFP

Pressé d'agir face au drame des réfugiés, le Premier ministre britannique, David Cameron, a fait savoir que le Royaume-Uni ouvrira ses portes à 20 000 Syriens dans les cinq ans à venir. Une évolution dans sa politique d'accueil.

Publicité

Le Premier ministre britannique, David Cameron, a annoncé, lundi 7 septembre, que le Royaume-Uni accueillerait, sur les cinq prochaines années, 20 000 Syriens regroupés actuellement dans des camps de réfugiés.

"Nous proposons que la Grande-Bretagne réinsère jusqu'à 20 000 réfugiés syriens d'ici la fin de la législature. Ce faisant, nous continuerons de montrer au monde la compassion extraordinaire dont fait preuve notre pays", a-t-il dit dans un message aux députés de la chambre des Communes, confirmant ainsi une information de l'hebdomadaire "Sunday Times" selon laquelle Londres suivrait le mouvement plus global en Europe pour faire face à la crise des réfugiés.

>> À lire sur France 24 : "Angela Merkel, l'héroïne des réfugiés syriens sur le chemin de l'Europe"

Cette annonce concrétise la nette évolution de la politique d'accueil britannique esquissée en toute fin de semaine dernière par David Cameron, pressé d'agir face à l'émotion suscitée par la mort du petit réfugié syrien Aylan Kurdi en Turquie, dont la photo a fait le tour du monde.

Assouplissement

Alors que, jeudi encore, il excluait d'assouplir sa politique sur la question et rejetait les appels en faveur d'une augmentation du nombre de personnes que son pays pourrait accueillir, il avait annoncé vendredi que la Grande-Bretagne allait ouvrir ses frontières à des milliers de réfugiés syriens.

>> À lire sur France 24 : "Réponse aux Français qui ne veulent pas des réfugiés syriens"

Le Royaume-Uni a déjà accueilli près de 5 000 Syriens dans le cadre d'un programme spécifique depuis le début de la crise, en 2011. Le pays, comme l'Irlande et le Danemark, est exempté de la politique européenne de droit d'asile et non concerné à ce titre par les nouveaux quotas de répartition de réfugiés et migrants que la Commission européenne présentera officiellement mercredi.

Frappe aérienne en août

Le Premier ministre britannique a par ailleurs révélé que son pays avait mené une première frappe en Syrie fin août, avec un drone tuant trois hommes du groupe État islamique (EI), dont deux Britanniques.

"Aujourd'hui, je peux dire à cette chambre que [le Britannique] Reyaad Kahn a été tué lors d'une frappe méticuleusement préparée et menée par un drone de la RAF le 21 août alors qu'il se trouvait dans un véhicule dans la région de Raqqa", a déclaré David Cameron. Le Premier ministre a ajouté que deux autres membres de l'EI avaient été tués lors de cette frappe, dont un second Britannique.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.