Accéder au contenu principal

Arabie saoudite : plus de 100 morts après la chute d’une grue à La Mecque, le pèlerinage maintenu

Le pélerinage de La Mecque doit débuter dans une dizaine de jours.
Le pélerinage de La Mecque doit débuter dans une dizaine de jours. AFP

Une grue s'est effondrée sur la Grande mosquée de La Mecque, vendredi, en Arabie saoudite. Selon un bilan provisoire, au moins 107 personnes ont été tuées et 238 autres blessées. Le pèlerinage débutera cependant comme prévu dans quelques jours.

Publicité

Au lendemain de l’effondrement d’une grue sur la Grande Mosquée, en Arabie saoudite, à quelques jours du grand pèlerinage, les autorités saoudiennes ont annoncé, samedi 12 septembre, que le Hadj débuterait comme prévu le 21 ou le 22 septembre.

Vendredi, en pleine tempête, un appareil était tombé sur la Grande Mosquée de La Mecque, faisant au moins 107 morts et 238 blessés, selon le dernier bilan communiqué par les autorités."Nous allons enquêter sur les causes, et ensuite nous annoncerons les résultats aux citoyens", a déclaré le roi Salmane après avoir visité le site de la tragédie, a indiqué l'agence de presse officielle SPA.

Les circonstances de l'accident restent à déterminer. Des photos circulant sur les réseaux sociaux montrent des corps ensanglantés gisant dans une cour de la mosquée, où une partie de la grue semble avoir chuté.

D'importantes précipitations s'abattaient sur la ville lorsque l'incident a eu lieu et des photos montrent un éclair qui pourrait avoir frappé la grue. Le porte-parole des deux saintes mosquées (La Mecque et Médine), Ahmed ben Mohamed al-Mansouri, a expliqué la chute de la grue par "les vents violents et les fortes pluies".

Un ingénieur du groupe de travaux publics qui mène le projet s'est toutefois défendu, affirmant qu'il n'y avait pas eu de défaillance technique. La grue qui était là "depuis trois ou quatre ans était installée de manière professionnelle", a-t-il déclaré sous couvert d'anonymat, estimant que le drame relevait de la "volonté de dieu".

Affluence en vue du pèlerinage

La Grande mosquée est généralement bondée le vendredi, jour hebdomadaire de repos et de prières chez les musulmans. L'Arabie saoudite n'a pas donné de précision sur la nationalité des personnes décédées, mais l'Indonésie a confirmé la mort de deux de ses ressortissants, ajoutant que 31 autres avaient été blessées dont certains grièvement, et hospitalisés. La Malaisie a fait état de son côté de 10 blessés parmi ses nationaux et de six disparus. L'Iran a fait état de 15 pèlerins blessés.

Ce drame intervient alors que l'Arabie saoudite s'apprête à accueillir des centaines de milliers de pèlerins pour le hajj, l'un des cinq piliers de l'islam que tout fidèle est censé accomplir au moins une fois dans sa vie s'il en a les moyens. L'agence saoudienne SPA a indiqué vendredi que près de 800 000 pèlerins étaient déjà arrivés à La Mecque.

Un énorme projet est actuellement en cours pour agrandir la superficie de la mosquée de 400 000 mètres carrés, ce qui permettrait d'accueillir jusqu'à 2,2 millions de personnes à la fois. La mosquée est ainsi entourée de plusieurs grues utilisées pour exécuter ces travaux menés par le groupe saoudien Ben Laden Group qui appartient à la famille du défunt fondateur d'Al-Qaïda Oussama Ben Laden.

L'effondrement de cette grue ne manquera pas d'attiser la controverse sur ce projet d'aggrandissement, relève la correspondante de France 24 en Arabie saoudite Clarence Rodriguez. Des quartiers datant de plusieurs siècles ont été démolis en vue de ce chantier, qui vaut à La Mecque d'être surnommée "Las Vegas" par les détracteurs de l'extension.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.