Accéder au contenu principal
TENNIS

Coupe Davis : Yannick Noah de retour à la tête de l'équipe de France ?

Yannick Noah est porté en triomphe après la victoire de la France, en 1991.
Yannick Noah est porté en triomphe après la victoire de la France, en 1991. Jean-Loup Gautreau, AFP (archive)
3 mn

La Fédération française de tennis doit se prononcer, lundi 14 septembre, sur le nom du futur capitaine de l'équipe de France. Selon plusieurs médias, Yannick Noah pourrait succéder à Arnaud Clément, décrié par certains joueurs.

Publicité

Depuis plusieurs jours, le nom de Yannick Noah se murmure dans les couloirs de la Fédération française de tennis (FFT). Le vainqueur de la Coupe Davis en tant que capitaine (1991,1996) pourrait reprendre du service à la tête des Bleus. 

>> À lire sur France 24 : "Le capitaine de l'équipe de France Arnaud Clément sur la sellette"

Le président de la FFT, Jean Gachassin, a proposé le poste à l'ancien vainqueur de Roland Garros 1983, affirment plusieurs médias français. Celui-ci aurait accepté, selon France Info, qui évoque également un ticket avec Cédric Pioline, double vainqueur de la Coupe Davis (1996, 2002). Mais "Le Monde" indique que Noah n'aurait pas encore arrêté sa décision.

"Si je m'y mets, ça va pas rigoler"

Le bureau fédéral de la fédération doit se réunir, lundi 14 septembre, pour écouter les conclusions de l'audit lancé sur l'équipe de Coupe Davis à la suite de ses résultats jugés décevants. Les Bleus ont été éliminés en juillet en quarts de finale par la Grande-Bretagne en juillet. Lors de l'édition 2014, ils avaient perdu en finale contre la Suisse de Roger Federer. 

Après cet échec, Yannick Noah s'était dit intéressé par le poste s'il avait le soutien des joueurs. Et avait fait une sortie remarquée dans les médias en lançant "Si je m'y mets, ça ne va pas rigoler !"

Aux commandes depuis trois saisons et sous contrat pour la prochaine, Arnaud Clément  s'était dit surpris par la procédure engagée par la FFT et avait affirmé qu'il restait à la barre. Mais il semble de plus en plus critiqué, y compris au sein du groupe. Ses choix concernant la composition de l'équipe avaient fait polémique lors du quart de finale de la Coupe Davis en juillet face à l’Angleterre.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.