Accéder au contenu principal

Des bus de migrants venus de Croatie traversent la frontière hongroise

Laszlo Laufer, AFP

Débordée par l'arrivée massive de migrants sur son territoire, la Croatie les a acheminés vendredi vers la Hongrie. Là-bas, ils sont emmenés vers des centres d'enregistrement proches de la frontière autrichienne.

Publicité

Des dizaines de bus de migrants affrétés par la Croatie ont traversé vendredi 18 septembre au soir la frontière hongroise. Plus de 4 000 migrants ont ainsi gagné la Hongrie pour la seule journée de vendredi, a indiqué le gouvernement hongrois.

Les autorités croates se sont à plusieurs reprises dites débordées par l'afflux de migrants de ces derniers jours et ont fermé jusqu'à nouvel ordre certains postes-frontières.

L'opération s'effectue à chaque fois selon le même rituel : les bus croates passent la frontière, les passagers sont débarqués puis transférés dans des bus hongrois.

Les migrants sont alors convoyés vers des centres d'enregistrement à Szentgotthard au sud-ouest et à Vamosszabadi à l'ouest, deux villes proches de la frontière autrichienne, a indiqué une porte-parole de la police à l'agence nationale MTI, citée par l'AFP. Un porte-parole du ministère de l'Intérieur autrichien a de son côté fait savoir que son pays se réservait le droit de refuser l'entrée du territoire à des migrants qui ne souhaitent pas faire de demande d'asile.

Selon un journaliste de l'AFP, une trentaine de bus avec environ une soixantaine de personnes à bord attendaient de pouvoir franchir à leur tour la frontière vers 17H00 GMT. La situation était calme. Ils faisaient face à environ 200 policiers et 50 militaires hongrois chargés de garder la frontière, que Budapest a souhaité fermer au flux de migrants.

Depuis mercredi matin, Zagreb a compté plus de 17 000 migrants entrés en Croatie par la Serbie. Un train transportant environ 1 500 migrants est encore arrivé à la mi-journée à Zagreb, le second depuis jeudi matin. Le flux de migrants a commencé à se détourner vers la Croatie cette semaine, après la fermeture par Budapest mardi de l'intégralité de sa frontière avec la Serbie, par où plusieurs dizaines de milliers de réfugiés avaient transité ces dernières semaines.

La Hongrie accuse la Croatie de "violer la loi"

L'entrée de ces migrants en Hongrie intervient alors que le chef du gouvernement hongrois avait annoncé dans la matinée la pose d'une nouvelle clôture de barbelés à la frontière avec la Croatie, afin de se protéger du flux de migrants et de réfugiés qui fuient les guerres en Syrie et en Irak, et convergent vers l'Europe du Nord, en train, en bus, ou à pied.

>> À voir sur France 24 : "Vidéo : aux côtés des migrants, de Thessalonique à Calais"

Partisan d'un ligne dure dans ce dossier, le gouvernement hongrois a commencé à disposer des barbelés sur sa frontière croate, après en avoir fait de même cet été sur les 175 km de sa frontière avec la Serbie.

Le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijjarto a accusé vendredi la Croatie d'encourager les migrants, présents sur son territoire, à violer la loi, en les acheminant à la frontière avec la Hongrie qu'il franchissent illégalement.

"Actuellement le gouvernement croate s'applique à acheminer les migrants, contrairement aux règles en vigueur au sein de l'Union européenne, vers la frontière avec la Hongrie au lieu de leur assurer un logement et de répondre à leurs besoins", a dit le chef de la diplomatie hongroise.

Cette décision maintient la pression sur l'Union européenne, dont les dirigeants se retrouvent la semaine prochaine pour tenter de surmonter leurs divisions face à cette crise.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.