Accéder au contenu principal

La fête de la bière s'ouvre à Munich en pleine crise migratoire

Fête de la bière à Munich le 19 septembre 2015.
Fête de la bière à Munich le 19 septembre 2015. Christof Stache, AFP

C'est en pleine crise migratoire que Munich accueille à partir de samedi quelque 400 000 personnes venues célébrer l'Oktoberfest, la traditionnelle fête de la bière. Les autorités ont renforcé leurs mesures de sécurité pour éviter tout débordement.

Publicité

La traditionnelle fête de la bière de Munich s’ouvre cette année dans un contexte singulier. Alors que la ville bavaroise s’apprête à accueillir quelque 400 000 fêtards pour la seule journée de samedi 19 septembre, la région connaît parallèlement un afflux important de réfugiés.

Si les visiteurs se réjouissent de participer à cette fête populaire, certains ne cachent pas leur inquiétude, à l’instar de Beatriz, 48 ans. "Il y a beaucoup de gens inquiets, ils ne savent pas comment les choses vont se passer et redoutent des agressions". Mais les forces de police se veulent rassurantes. Les autorités bavaroises entendent "séparer les différents groupes pour qu'aucune situation de conflit n'apparaisse", estimant que les demandeurs d'asile venus majoritairement de pays musulmans "ne sont pas habitués à rencontrer en public des gens extrêmement ivres".

Cinq cents policiers déployés

Wilfried Blume-Beyerle, chargé de l'Oktoberfest au sein du gouvernement bavarois, a expliqué que les visiteurs de la fête de la bière seront orientés vers la sortie sud de la gare, près du Wiesn, le lieu du rassemblement des buveurs où 500 policiers sont déployés.

Les migrants sortiront, eux, par le Nord, où des volontaires les accueillent tous les jours avec de la nourriture, des boissons et d'autres produits de première nécessité.

"Ils ne pourront pas maintenir éternellement les contrôles aux frontières", juge cependant Colin Turner, l'un des porte-parole des bénévoles, qui s'attend à ce que l'afflux reprenne à la gare de Munich après la fin de l'événement, le 4 octobre. "Bien sûr, ils ont redirigé les gens pour qu'ils ne viennent pas pendant l'Oktoberfest, mais les voir arriver en train à Munich, par larges groupes, nous aide à coordonner notre aide", souligne-t-il.

Sur les deux derniers week-ends, Munich a vu arriver plus de 20 000 demandeurs d'asile fuyant principalement la Syrie, l'Afghanistan et l'Irak. Le rétablissement dimanche 13 septembre des contrôles à la frontière autrichienne a permis à l'Allemagne de réduire les arrivées cette semaine.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.