Accéder au contenu principal

Somalie : explosion meurtrière près du palais présidentiel

La Villa Somalia, qui abrite entre autres le palais présidentiel, photographiée en septembre 2009.
La Villa Somalia, qui abrite entre autres le palais présidentiel, photographiée en septembre 2009. Roberto Schmidt, AFP (archive)

Un véhicule a explosé lundi à Mogadiscio, près du palais présidentiel. Selon la police, au moins cinq personnes sont mortes dans l'attaque, qui n'a pour le moment pas été revendiquée.

Publicité

L'explosion d'un véhicule piégé, lundi 21 septembre, près du palais présidentiel à Mogadiscio, en Somalie, a tué au moins cinq personnes, a déclaré la police. L'attaque s'est produite à l'entrée de la Villa Somalia, un complexe ultra-sécurisé abritant la présidence somalienne et les bureaux de Premier ministre.

L'attaque semblait viser un convoi des Nations unies qui venait de quitter le palais présidentiel.

"Cinq civils ont été tués dans l'explosion et 13 autres ont été blessés. Il s'agissait d'une voiture piégée", a déclaré à l'AFP Ahmed Dahir, un responsable des forces somaliennes de sécurité. Aucun combat ou tentative de pénétrer dans la Villa Somalia par des hommes armés n'ont été signalés après l'explosion, qui n'a pas été revendiquée dans l'immédiat.

Les regards se tournent cependant vers les islamistes shebab, qui cherchent à renverser le président Hassan Cheikh Mohamoud et qui ont intensifié leurs attaques ces dernières semaines. Chassés depuis mi-2011 de Mogadiscio, puis de leurs principaux bastions du centre et du sud somaliens, ils contrôlent toujours de larges zones rurales, d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides - parfois jusque dans la capitale somalienne - contre les symboles du fragile gouvernement somalien ou contre la force militaire de l'Union africaine en Somalie (Amisom) qui le soutient.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.