Accéder au contenu principal

Vidéo : les marques de cosmétiques françaises à l'assaut du marché iranien

Le marché des cosmétiques, qui pèse plus d'1,5 milliard d'euros par an, devrait logiquement profiter de la fin des sanctions financières et bancaires.
Le marché des cosmétiques, qui pèse plus d'1,5 milliard d'euros par an, devrait logiquement profiter de la fin des sanctions financières et bancaires. Capture d'écran France 24

Le marché des cosmétiques pèse plus d'1,5 milliard d'euros par an en Iran, où les produits des grandes marques françaises s'affichent en tête de gondole dans les centres commerciaux. Reportage à Téhéran de Mariam Pirzadeh et Mahmoud Hamedi.

Publicité

Le Medef entame sa deuxième visite en deux ans en Iran, lundi 21 septembre, où est attendue une importante délégation de 130 entreprises françaises. Des partenariats sont espérés dans plusieurs domaines, notamment dans celui des cosmétiques.

Et pour cause, l'Iran est le septième marché mondial et, phénomène récent, les produits de grandes marques françaises s'affichent en tête de gondole dans des centres commerciaux. Une opportunité que cherchent à saisir les entreprises du luxe comme LVMH, qui fait partie de la délégation.

Les chiffres parlent d’eux mêmes : un Iranien peut acheter jusqu'à 22 bouteilles de parfum contre trois pour un consommateur français, tandis que les Iraniennes consacrent une grande partie de leur budget à leurs produits de beauté.

"Nous portons toujours un voile donc nous ne pouvons montrer que notre visage. Alors nous essayons d'être toujours maquillée !", confie une habitante de Téhéran à France 24.

Depuis 10 ans, Mehdi Miremadi, président de la chambre de Commerce franco-iranienne distribue l'Oréal en Iran. Chaque année ce sont plusieurs millions de produits du leader mondial de la beauté directement importés d'Europe qui s'écoulent sur le marché iranien.

Le marché des cosmétiques, qui pèse plus d'1,5 milliard d'euros par an, devrait logiquement profiter de la fin des sanctions financières et bancaires, à la suite de l'accord historique sur le nucléaire iranien, attendue courant de l'année 2016.
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.