Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Tapis rouges"

France 24

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 23 septembre, l’onde de choc du «scandale Volkswagen», le séjour de Xi Jinping aux Etats-Unis, où le pape est également en visite. Et le danger des selfies.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
                                                                                                                                   
A la Une de la presse internationale ce matin, l’onde de choc du scandale Volkswagen.
 
L’affaire ébranle les esprits outre-Rhin. Inquiétude, incrédulité, deux jours après les révélations sur la tricherie du groupe automobile, les Allemands sont toujours sous le choc. Le Frankfurter Allgemeine Zeitung, lui, tente de prendre les choses avec philosophie. Dans une tribune assez surprenante, le quotidien évoque la nature «passagère» du succès et le fait que la tradition ne constitue plus un contrat de garantie - la fin d’une époque, en somme. Un constat que le journal établit pour Volkswagen, mais aussi pour l’ensemble des grands groupes automobiles, désormais soumis à la concurrence des géants de la Silicon Valley, Apple et autres Google. Beaucoup plus remonté, Die Welt affirme que les manipulations de Volkswagen étaient connues de longue date de Berlin et de Bruxelles - un document du ministère des Transports allemand, interpellé en juillet dernier par les Verts sur cette question, en attesterait. Qui savait? Le cas de Volkswagen est-il isolé? The Independent en doute et évoque les remarques formulées à plusieurs reprises par les journalistes de la presse automobile, sur le décalage entre les chiffres des constructeurs, et leurs observations en conditions d’utilisation réelles. «A un moment où la confiance dans les entreprises est érodée par le phénomène de l’évasion fiscale et le scandale des salaires trop bas, le scandale Volkswagen était bien la dernière chose dont le monde de l’entreprise avait besoin».
 
Rassurer les entreprises américaines, vendre les entreprises chinoises, c’est le but de la visite de Xi Jinping aux Etats-Unis. Le président chinois a été accueilli, hier soir, avec les honneurs. «Seattle déroule le tapis rouge pour Xi Jinping», se réjouit The China Daily, qui livre quelques chiffres sur «la contribution des étudiants et des touristes chinois à l’économie américaine». En 2014, plus de deux millions de touristes se sont rendus aux Etats-Unis. Le total de leur contribution se serait élevé à plus de 23 milliards de dollars l’année dernière. 23 milliards auxquels s’ajouteraient les quelque 22 milliards dépensés par les 274 000 étudiants chinois en 2013 et 2014.
 
Les Etats-Unis où est arrivé également hier le pape François pour une visite historique de 6 jours. Le Saint Père est attendu sur la protection et l’accueil des immigrés, la défense de l’environnement, avec un plaidoyer ferme pour une révolution énergétique radicale et la décroissance, la critique des dictatures de la technologie et de la finance et la dénonciation des responsabilités des vendeurs d’armes et des grandes puissances dans «la troisième guerre mondiale par morceaux», d’après The Wall Street Journal. Le pape doit parler demain devant le Congrès, puis vendredi devant l’Assemblée générale des Nations unies, à New York.
 
Pour finir, une recommandation: méfiez-vous des selfies. D’après The Mirror, un touriste est mort en se prenant lui-même en photo devant le Taj Mahal. Son décès porte à 12 le nombre de personnes mortes depuis le début de l’année en faisant un selfie.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.