Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Les manœuvres de Sassou Nguesso"

France 24

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 24 septembre, les "manœuvres" constitutionnelles de Denis Sassou Nguesso pour se maintenir au pouvoir, la crise des réfugiés vue de Bruxelles, et la suite de la visite du pape aux États-Unis.

PUBLICITÉ

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

                                                                                                                                   
On commence cette revue de presse internationale au Congo, où le président Denis Sassou Nguesso a annoncé vouloir soumettre à référendum une nouvelle Constitution, susceptible de lui permettre de briguer un nouveau mandat.
 
«J’ai décidé de donner la parole directement au peuple afin qu’il se prononce sur le projet de loi énonçant les principes fondamentaux de la République», a-t-il déclaré mardi - des propos repris par The Mail and Guardian, qui rappelle que le président, 72 ans, a dirigé le Congo de 1979 jusqu’en 1992, avant de revenir au pouvoir en 1997 à l’issue d’une guerre civile. Frappé par la limite d’âge et l’interdiction d’exercer plus de deux mandats, inscrite dans la Constitution, il ne peut pas se présenter à la prochaine présidentielle, d’où la proposition de changer la Constitution.

La Croix

évoque des «manœuvres pour garder le pouvoir», que dénonce l’opposant Jean Merckaert, du collectif Tournons la page. «Il n’a jamais été question pour Sassou Nguesso de quitter le pouvoir. Il va donc le garder en renversant la Constitution de son pays. Autrement dit, il prépare un coup d’État constitutionnel», dit-il, tandis que Brice Mackosso, le secrétaire permanent de la Commission Justice et Paix de Pointe-Noire, se déclare «très inquiet pour l’évolution de la situation dans (son) pays. Comme au Burkina Faso et au Burundi, la société civile va se mobiliser», prévient-il. «Comme au Burundi, on peut craindre l’usage de la force et de la violence contre les manifestants».

Pour l’Opinion, le dirigeant congolais vise la présidence à vie. Le journal relève la façon dont la France a réagi «assez mollement», en appelant «de ses vœux un processus électoral crédible conduisant à des scrutins libres et transparents, dans le respect de l'État de droit et des libertés publiques». Paris, explique L’Opinion, n’est pas favorable à ce projet de réforme constitutionnelle, mais «ménage un allié historique» qui héberge les plateformes de Total. Le journal juge que Sassou Nguesso a des chances de parvenir à ses fins, parce que «l’opposition et la société civile ne sont pas aussi structurées qu’au Burkina ou au Congo Kinshasa».

 
A la Une également, la décision de l'UE de débloquerun milliard d'euros supplémentaires pour les réfugiés. D’après Die Welt, ces fonds seront destinés aux agences de l’ONU qui viennent en aide aux réfugiés dans les pays voisins de la Syrie. «Après des semaines de discussions chaotiques, les chefs d'État et de gouvernement voulaient démontrer leur capacité à agir mais ils n’y sont parvenus que partiellement», juge le journal.

Plus sévère, The New York Times relève le décalage entre les décisions prises lors des réunions des dirigeants européens et la réalité d’une crise qui aurait pris la forme d’une «rivière humaine impossible à arrêter». La presse américaine interpelle une nouvelle fois le président Obama. «Les Etats-Unis ont contribué à créer la crise que traverse l’UE, et ils ne peuvent pas rester les bras croisés», martèle The Wall Street Journal.

 
Obama a remercié le Pape, pour avoir rappelé qu'il faut «accueillir l'étranger avec empathie», et que «le coût de la guerre pour les plus pauvres et ceux qui sont sans défense» engage «l'impératif de la paix» - c’était hier, à la Maison-Blanche. Aujourd’hui, le souverain pontife doit s’exprimer devant le Congrès à propos, notamment, du changement climatique. Un discours qui ne devrait pas beaucoup plaire aux conservateurs, selon The Washington Post.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.