Accéder au contenu principal

À Philadelphie, le pape François appelle à défendre la liberté religieuse

Le pape François lors de la 8e rencontre mondiale des familles, à Philadelphie
Le pape François lors de la 8e rencontre mondiale des familles, à Philadelphie Alex Wong, AFP

Lors de la dernière étape de son voyage aux États-Unis, samedi à Philadelphie, le pape François a défendu la liberté religieuse et les valeurs familiales.

Publicité

Le pape François a défendu avec force la liberté religieuse à Philadelphie, berceau des valeurs fondatrices des États-Unis, saluant la diversité culturelle née de l'immigration et lançant un plaidoyer pour les familles, lors de la dernière étape de son voyage, samedi 26 septembre.

Le chef de l'Eglise catholique, accueilli en grande pompe aux Etats-Unis après son voyage à Cuba, est venu clore à Philadelphie la 8e rencontre mondiale des familles : 1,5 million de personnes sont attendues dimanche pour la messe finale. Comme à Washington et à New York, les foules l'ont attendu le long des avenues pour l'accueillir.

Dès la matinée de samedi le pape a célébré une première messe, un rythme soutenu pour l'homme de 78 ans qui a légèrement trébuché en montant dans l'avion le conduisant de New York à Philadelphie. Il souffre en fait d'une hanche et est soumis à des séances de "physiothérapie régulières", a révélé le porte-parole du Saint-Siège.

Éloge de la liberté religieuse

A l'Independance Hall de Philadelphie, où a été proclamée la déclaration d'indépendance américaine en 1776, le pape a exalté les idéaux de liberté du pays, particulièrement la liberté religieuse, sur "le lieu de naissance des Etats-Unis".
Il s'exprimait devant des milliers d'immigrants et a rencontré plusieurs de leurs familles. Les plus nombreux étaient les hispaniques, qui représentent 40% des catholiques américains.

Le sens élevé de la liberté a conduit aux "grandes luttes qui ont conduit à l'abolition de l'esclavage, l'extension du droit de vote, la croissance du mouvement des travailleurs, et l'effort progressif pour éliminer toute forme de racisme et de discrimination dirigés contre les vagues successives de nouveaux Américains", a salué François.

Mise au point sur la famille

Il a aussi rendu hommage à la richesse de la diversité religieuse américaine. Il a salué "l'immense contribution que chaque femme, laïque et religieuse" apporte à la vie des paroisses et des communautés catholiques. Les religieuses américaines sont très engagées auprès des migrants, des pauvres, et dans les écoles.

En soirée, le pape devait animer une grande veillée de prière pour les familles, l'occasion pour lui d'évoquer le mariage et la famille avant un synode (assemblée) délicat des évêques qui s'ouvre dans huit jours sur ces sujets au Vatican.

Alors que certains évêques américains s'inquiètent des ouvertures possibles de ce synode sur le divorce ou encore l'homosexualité, le pape a affirmé que la famille était "menacée de l'extérieur et de l'intérieur". Il a aussi défendu devant l'ONU "une loi morale inscrite dans la nature humaine, qui comprend la distinction naturelle entre homme et femme".

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.