Accéder au contenu principal
SCIENCES

Éclipse de lune : quand le satellite naturel de la Terre vire au rouge

La "super lune de sang" vue depuis Nice, lundi 28 septembre 2015.
La "super lune de sang" vue depuis Nice, lundi 28 septembre 2015. Valery Hache, AFP
|
Vidéo par : FRANCE 2
3 mn

Phénomène rare, l'éclipse totale de la lune s'est produite dans la nuit de dimanche à lundi et était visible dans une grande partie du monde. Pendant quelques instants, la lune est devenue rouge.

Publicité

C’est un phénomène exceptionnel. Parvenue au plus de près de la Terre, la lune - exceptionnellement grosse et lumineuse - s’est habillée de rouge dans la nuit de dimanche à lundi lors d'une éclipse totale, un phénomène magnifique et rare qu'on ne reverra pas avant 2033.

Également appelé "super lune de sang" (Super Blood Moon), ce phénomène était observable sur l'ensemble du continent américain, mais aussi en Europe, en Afrique, en Asie de l'Ouest et dans l'est du Pacifique pendant un peu plus d'une heure à partir de 2 h 11 GMT (4 h 11 heure française).

Un time-lapse de l'éclipse de lune observée depuis le Minnesota, aux États-Unis

Ce rouge, elle le doit à un phénomène lumineux. Les rayons du soleil qui traversent l'atmosphère sont "diffusés" [réfléchis, ndlr], à l'exception des rayons rouges. Ces derniers ont subi un autre phénomène : l'atmosphère va les dévier et ils vont venir éclairer la surface lunaire.

Les éclipses ont fait l'objet de nombreuses croyances

La dernière combinaison d'une éclipse lunaire et d'une super lune remonte à 1982, selon la Nasa, et la prochaine ne se reproduira pas avant 2033. "C'est rare, une génération entière n'en a jamais vu", souligne Noah Petro du projet Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) de la Nasa.

Les éclipses ont fait l'objet à l'origine de nombreuses interprétations religieuses, mythologiques ou symboliques. "Tout au long de l'histoire, de nombreuses cultures ont considéré les éclipses comme des signes de tristesse et de malheur", rappelle à l'AFP Noah Petro.

Christophe Colomb, qui possédait un calendrier des éclipses, a profité de ces croyances pour amadouer les habitants de la Jamaïque. Pour obtenir plus de nourriture, il a menacé les indigènes de faire disparaître la lune pendant la nuit du 29 février 1504. "Quand les Jamaïcains lui ont demandé de faire réapparaître la lune, il leur a demandé un peu plus de nourriture et il l'a eue !", raconte le scientifique.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.