Accéder au contenu principal
INDUSTRIE AUTOMOBILE

Scandale Volkswagen : près d'un million de voitures concernées en France

Volkswagen a vendu en France 948 064 véhicules équipés du logiciel destiné à tromper les tests anti-polluants.
Volkswagen a vendu en France 948 064 véhicules équipés du logiciel destiné à tromper les tests anti-polluants. François Nascimbeni, AFP
2 mn

Le constructeur automobile Volkswagen a précisé, mardi, qu'il avait vendu en France 948 064 véhicules équipés du logiciel destiné à tromper les tests anti-polluants, à l'origine du scandale qui secoue le groupe automobile allemand.

Publicité

Près d'un million de voitures au total : 574 000 Volkswagen, 189 322 Audi, 66 572 Skoda, 93 388 Seat et 23 523 véhicules utilitaires du groupe. En tout, le géant allemand de l'automobile a précisé, mardi 29 septembre, avoir écoulé en France 948 064 voitures équipés du désormais fameux logiciel destiné à tromper les tests anti-polluants.

Ce nombre est proche de celui des véhicules concernés par le scandale écoulés au Royaume-Uni (1,2 million). Dans les deux cas, Volkswagen a assuré ne pas être "en mesure de déterminer précisément quels sont les modèles concernés, ainsi que leurs années de production". En France, la chaîne TF1 assure que les voitures ainsi susceptibles d'être modifiées ont été vendues entre 2008 et 2015.

Remboursement des aides publiques

Les automobilistes français propriétaires d'un modèle en cause n'ont plus qu'à attendre la prochaine étape, a priori un rappel massif par VW. Le groupe allemand a, en effet, précisé être en train de travailler sur un plan visant à rappeler les 11 millions de véhicules équipés du logiciel illégal en circulation dans le monde.

Ségolène Royal, ministre française de l'Écologie, a ajouté que le constructeur n'avait pas que des obligations envers ses clients. Il y a également la question des aides publiques pour la vente de véhicules présentés comme "verts". Ces avances "devront être remboursées", a assuré la ministre. Elle a précisé que les autorités françaises étaient en train de faire "l'inventaire des bonus versés depuis des années déjà".

Avec Reuters

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.