Accéder au contenu principal

À Washington, le pape François a rencontré Kim Davis, icône anti-mariage gay

Bain de foule du pape François le 27 septembre 2015 à Philadelphie, aux États-Unis.
Bain de foule du pape François le 27 septembre 2015 à Philadelphie, aux États-Unis. Brendan Smialowski, AFP

Lors de son voyage aux États-Unis, le pape François a rencontré en toute discrétion Kim Davis, devenue figure de proue des opposants au mariage gay pour avoir refusé de délivrer des certificats de mariage à des couples de même sexe.

PUBLICITÉ

La rencontre a eu lieu dans la plus grande discrétion. Kim Davis, l'égérie américaine très controversée des opposants au mariage homosexuel, a révélé à la télévision avoir secrètement rencontré le pape François en marge de son voyage aux États-Unis.

D’après les confidences de la greffière américaine, le souverain pontife lui a accordé une entrevue lors de son étape dans la capitale fédérale. "C'était une réelle leçon d'humilité de penser qu'il souhaitait me rencontrer et me connaître", a-elle déclaré sur la chaîne ABC. "J'ai tendu ma main, il l'a prise et je l'ai serré dans mes bras et il m'a serrée dans ses bras et m'a dit : ‘Merci pour votre courage’", a-t-elle ajouté.

La militante du comté du Kentucky est devenue le porte-drapeau des opposants au mariage gay en refusant de signer des actes de mariage pour des couple de même sexe, malgré de nombreuses injonctions de tribunaux, y compris de la Cour suprême, ce qui l'a même conduit à passer quelques jours en prison.

La "colonisation idéologique"

L'avocat de Kim Davis, Mathew Staver, a précisé au "New York Times" que le Vatican avait été à l'origine la rencontre. De son côté, le porte-parole du pape a confirmé cette rencontre, sans vouloir entrer dans le détail de l'entrevue.

Durant son voyage en Amérique, le pape François a dénoncé vendredi devant l'ONU "la colonisation idéologique" qui impose aux "peuples" des "modèles de vie anormaux et irresponsables", dans une allusion implicite à la prétendue théorie du genre et au mariage gay.

Le pape a fait allusion à Kim Davis, sans la nommer, lors du vol de retour de son voyage aux États-Unis. Le pape a ainsi réaffirmé que l'objection de conscience était "un droit", pour les entreprises américaines refusant d'inclure l'avortement dans la police d'assurance-maladie de leurs employées, comme pour les fonctionnaires s'opposant au mariage homosexuel.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.