Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : les signataires de l'accord de Genève appellent à l'unité

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"W'ere in the Brexs*it"

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : vers un vote de censure contre Theresa May ?

En savoir plus

POLITIQUE

Mouvement des gilets jaunes : L'exécutif en pleine tempête

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Michelle Obama : la première First Lady afro-américaine se raconte

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dix ans après sa mort, hommage à Youssef Chahine

En savoir plus

L’invité du jour

Simon Baker : "Le Brexit peut menacer la circulation des œuvres d’art en Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Rafael Correa : "Il y a un coup d'État en Équateur"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le TGV marocain "Al-Boraq", vitrine du savoir-faire français

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Un grand acteur de l'économie française ou internationale revient sur l’actualité micro et macro économique. Le jeudi, à 16h45.

Dernière modification : 02/10/2015

"Il faut augmenter la pression fiscale en Afrique"

© France 24

Les pays africains connaissent une croissance parmi les plus rapides du monde. Mais leur développement est entravé par le manque d'infrastructures. Il faudrait 90 milliards de dollars d'investissements par an, soit 15 % du PIB de la région, pour pourvoir aux besoins du continent. Comment trouver les financements ?

Ibrahim Assane Miyaki, secrétaire exécutif du Nepad (Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique), une structure panafricaine d'aide au développement, prône une plus grande implication des politiques de la région pour attirer les investissements. "L'époque où les chefs d'État et de gouvernement faisaient de beaux discours sur les infrastructures et attendaient que les experts leurs fassent des rapports est terminée", insiste-t-il, "les États où ça marche sont ceux où ils s'impliquent".

L'impôt pourrait être une source plus importante de financement pour subvenir aux besoins en infrastructures. "Il faut augmenter la pression fiscale en Afrique parce qu'elle est extrêmement basse et ce n'est pas normal", estime-t-il.
 

 

Par Stéphanie ANTOINE

Les archives

09/11/2018 Invité de l'Économie

L'économie de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient doit "trouver un second souffle"

Avec une croissance poussive, la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA) est à la traîne de l'économie mondiale. Rabah Arezki, chef économiste de la Banque mondiale...

En savoir plus

02/11/2018 Invité de l'Économie

Burn-out : "Il n'y a jamais eu autant de maladies socio-professionnelles"

Julia de Funès est philosophe, et cosigne avec l'économiste Nicolas Bouzou, "La Comédie (in)humaine" (Éd. de l'Observatoire), un essai au vitriol sur le management et ses dérives.

En savoir plus

26/10/2018 Invité de l'Économie

La harissa tunisienne au patrimoine de l'Unesco : "Le dossier est en cours"

Depuis 2014, le Groupement des industries des conserves alimentaires a mis en place un label qualité pour valoriser la harissa produite en Tunisie. Lotfi Baccouche, le directeur...

En savoir plus

19/10/2018 Invité de l'Économie

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

La Fiac se tient jusqu'à dimanche au Grand Palais à Paris. Loin des ventes mirobolantes, de jeunes artistes tentent de vivre de leur passion hors des sentiers battus. C'est le...

En savoir plus

12/10/2018 Invité de l'Économie

Marketing d'influence : "Les célébrités sont un média"

Comment fonctionne le marketing dans les sphères VIP ? Depuis 2011, l'entreprise Brand & Celebrities met en relation les marques et les personnalités connues. Ali Laïdi reçoit...

En savoir plus