TECHNOLOGIES

Un soupçon de triche plane sur Samsung et ses téléviseurs

La technologie controversée sur les téléviseurs Samsung est appelé "Motion lightning".
La technologie controversée sur les téléviseurs Samsung est appelé "Motion lightning". Robyn Beck, AFP

Certains téléviseurs Samsung consomment plus d’énergie que lors des tests en laboratoire, affirme un organisme financé par l’Union européenne. Le constructeur sud-coréen pourrait faire les frais du climat de suspicion né après la débâcle Volkswagen.

Publicité

Samsung sera-t-il mis dans le même sac que Volkswagen ? Un tel destin lui pend au nez après les révélations du "Guardian", qui a pu avoir accès à un rapport d’un organisme financé par l’Union européenne, ComplianTV, pas encore rendu public. Les auteurs de ce document émettent de sérieux doutes sur les niveaux réels de la consommation d’énergie de certains modèles de téléviseurs de la marque coréenne. Ces techniciens et chercheurs se demandent s’il y a eu une manipulation des tests, rapporte le quotidien britannique jeudi 1er octobre.

Des téléviseurs ont présenté un niveau de consommation d’énergie bien supérieur en condition réelle que lors des tests en laboratoire. En fait, il n’y aurait absolument aucune économie d’énergie faite avec ces postes. Cause possible : la technologie "Motion lighting" qui équipe une partie des appareils Samsung. Ce dispositif réduit le niveau de luminosité de l’écran dans certaines situations, comme lors des séquences rapides d’un film d’action ou lors d’une retransmission sportive.

Enquête de la Commission européenne

L’équipe d’experts de ComplianTV se demande si ce dispositif ne se déclenche pas automatiquement lorsque le téléviseur est en situation de test. Avantage pour Samsung : un écran moins lumineux est moins gourmand en énergie.

Cet avantage risque de ne pas en être un longtemps. La débâcle Volkswagen a fait surgir un climat de suspicion à l’égard des tests de matériels en laboratoire et le constructeur sud-coréen pourrait bien voir la situation se retourner contre lui. Surtout s’il est établi qu’il a fait en sorte que le mécanisme détecte les conditions de tests en laboratoire pour fausser les résultats.

Conscient des enjeux, la Commission européenne a immédiatement fait savoir au "Guardian" qu’elle comptait lancer une enquête pour savoir s’il y a eu fraude et qu’elle durcirait la réglémentation pour éviter l’utilisation dans les téléviseurs de dispositifs qui peuvent avoir une influence sur les tests en laboratoire.

Samsung n’a pas non plus envie d’être rabaissé au niveau d’une Volkswagen du téléviseur. Surtout que le constructeur a mis en vente près de 60 millions de téléviseurs en 2014. Il n’y aurait aucune comparaison possible avec le constructeur allemand qui a reconnu avoir fraudé aux contrôles américains anti-polluants, a affirmé le géant sud-coréen. "Le Motion lighting n’est pas un réglage qui s’active uniquement lors des tests, et le contenu utilisé pour estimer le niveau de consommation d’énergie a été sélectionné par une commission internationale pour refléter le niveau moyen de l’image à l’écran”, assure Samsung.

Normes européennes de contrôle à revoir

Samsung n’est, en outre, pas le seul en cause. Le système même des contrôles de conformité aux normes européennes serait à revoir. Un laboratoire public suédois a, début 2015, averti la Commission européenne au sujet de téléviseurs de marques non-spécifiées “qui reconnaissent les films utilisés en laboratoire pour mesurer la consommation d’énergie” et baisse la luminosité de leur écran pour apparaître plus économe.

"Si la preuve est apportée que ces différences de mesures sont dues à une volonté des constructeurs de tromper les tests, il y aura un nouveau mouvement de mécontentement à la Volkswagen”, assure Jack Hunter, porte-parole du European Environmental Bureau (EEB), une confédération européenne d’ONG européennes de protection de l’environnement, contacté par le "Guardian". Les consommateurs risquent de se sentir lésés : ils ont payé plus cher une télévision censée leur permettre de réduire la facture électrique qui, en fait, consomme autant.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine