RUGBY

Mondial de rugby : l'Angleterre éliminée par l'Australie

L'Australien Bernard Foley marque son premier essai face à l'Angleterre sur la pelouse de Twickenham, samedi 3 octobre.
L'Australien Bernard Foley marque son premier essai face à l'Angleterre sur la pelouse de Twickenham, samedi 3 octobre. Adrian Dennis, AFP

L'Angleterre a connu une terrible désillusion samedi, éliminée de la Coupe du monde de rugby 2015 après sa défaite contre l'Australie (33-13), à Twickenham. L'Australie et le Pays de Galles, eux, sont qualifiés pour les quarts de finale.

Publicité

Le Mondial s'arrête là pour le XV de la Rose. L'Angleterre, pays organisateur, est éliminée de la Coupe du monde de rugby à la suite de sa défaite face à l'Australie (33-13), samedi 3 octobre à Twickenham.

Les Australiens et les Gallois sont qualifiés pour les quarts de finale aux dépens de l'Angleterre, premier pays organisateur éliminé dès la phase de poules. C'est aussi la première fois que le XV de la Rose sera absent des quarts de finale.

Cette élimination constitue un énorme camouflet pour le pays berceau du rugby et va entraîner de nombreuses questions sur les choix du sélectionneur Stuart Lancaster, dont le contrat a été prolongé jusqu'en 2020.

Déjà battus par le pays de Galles (28-25) le 26 septembre, les Anglais ont été dominés dans tous les secteurs par les Australiens, notamment sur les points de rencontre où le duo wallaby Hooper-Pocock a ralenti toutes les sorties du ballon.

Les Australiens ont mené au score pendant tout le match, inscrivant trois essais dont deux par l'ouvreur Bernard Foley, dans un stade de Twickenham frappé de stupeur et déserté par certains spectateurs avant même le coup de sifflet final.

Cette sortie prématurée va dépasser le simple cadre du terrain car World Rugby et la Fédération anglaise (RFU) ont massivement investi sur l'événement, dessiné pour être la Coupe du monde la plus lucrative de tous les temps ainsi qu'une vaste opération de communication pour le ballon ovale. Sans l'Angleterre en course, l'intérêt du pays pourrait tomber en flèche, au détriment des diffuseurs, pubs, partenaires etc.

Les Anglais disputeront un dernier match, pour l'honneur, le samedi 10 octobre à Manchester, face à l'Uruguay, l'équipe présumée la plus faible de la poule A.

Avec AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine