FRANCE

Au moins treize morts dans de violentes intempéries sur la Côte d’Azur

Une rue innondée après de violents orages dans la ville de Nice, le 3 octobre 2015.
Une rue innondée après de violents orages dans la ville de Nice, le 3 octobre 2015. Valréie Hache, AFP

Treize personnes au moins ont trouvé la mort dans les Alpes-Maritimes après de violentes intempéries, selon un bilan qui n'a cessé de s'alourdir dans la nuit de samedi. Les secours ont le plus grand mal à accéder à l'ensemble des sites touchés.

Publicité

Au moins treize personnes ont trouvé la mort et six sont portées disparues lors des inondations consécutives aux très violents orages qui se sont abattus samedi 3 octobre au soir sur les Alpes-Maritimes, dans le sud-est de la France. Dans la nuit, les secours ont eu le plus grand mal à accéder à l'ensemble des sites touchés.

Le bilan n'a cessé de s'alourdir au fil des heures : trois personnes âgées ont péri noyées au rez-de-chaussée d'une maison de retraite de la commune de Biot, une femme a été retrouvée morte près d'un parking à Cannes, trois personnes sont décédées dans leur voiture à Vallauris-Golfe-Juan en empruntant un petit tunnel. Une autre victime a été retrouvée morte dimanche au matin, dans un camping d'Antibes, selon un dernier bilan provisoire de la préfecture.

Deux hélicoptères des pompiers ont enchaîné les rotations pour mettre en sécurité les occupants des campings environnants, dont certains étaient "réfugiés sur les toits de leur caravane". Des structures d'accueil d'urgence ont été ouvertes dans les communes sinistrées et des renforts de secours demandés au-delà du département.

Dans un communiqué, la présidence de la République a exprimé "la solidarité de la Nation à la suite de ces événements tragiques" et adressé "aux familles et aux proches des victimes ses sincères condoléances et les assure de sa solidarité". Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, se rendra dimanche matin sur place "pour faire le point sur les opérations de secours", a-t-il précisé.

Des arbres couchés sur la promenade des Anglais

En deux jours, la zone littorale aura reçue l'équivalent en pluie d'un mois d'octobre moyen, soit 10 % des précipitations annuelles, a calculé la mairie de Nice, où par la force des intempéries, des arbres se sont couchés sur la promenade des Anglais. Dans le secteur de Cannes, les fortes précipitations ont atteint des cumuls impressionnants dépassant par exemple les 150 mm en deux heures. Les eaux se sont engouffrées avec violence dans les rues en emportant parfois des voitures et provoquant de nombreux dégâts.

Plusieurs axes de circulation ont été coupés, notamment l'autoroute A8 dans les deux sens entre Antibes et Saint-Laurent-du-Var.

Des touristes bloqués à l'aéroport de Nice

Dans une région où la saison touristique bat encore son plein, plus de 500 personnes, dont de nombreux Britanniques et Danois, se sont retrouvés coincés, hébergés dans les terminaux de l'aéroport de Nice. Des centaines de "naufragés du rail" étaient également recensés en soirée, immobilisés dans une dizaine de trains dans des gares du sud-est. Les passagers de deux trains ont été évacués par les secours, notamment un groupe de pèlerins âgés dont le wagon était arrêté en pleine voie à Cannes-La Bocca.

La vigilance météo orange a été levée à minuit. La préfecture des Alpes-Maritimes a recommandé d'éviter tout déplacement et de ne pas prendre son véhicule.

Avec Reuters et AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine